« force est de constater » ou « forcé de constater »

Répondu

Bonjour,

« Force est » de constater que tout va mal ou
« Forcé » de constater que tout va mal

La phrase parle d’un cas général, pas de quelqu’un en particulier.

À vous lire,

nadine Érudit Demandé le 15 février 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

L’expression figée est :
Force est de constater que tout va mal.

L’utilisation du participe passé est toujours possible :

Forcés de constater que tout va mal, nous faisons appel à vos services.
(on dirait plutôt « contraints de constater que… ») 

joelle Grand maître Répondu le 15 février 2021

merci

nadine Érudit Répondu le 15 février 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.