Expression particulière

Bonsoir,

Parmi ces termes, quels sont, selon vous, ceux qui sont corrects et ceux qui sont incorrects, pour désigner une adresse électronique :
1) mail
2) email
3) e-mail
4) courriel
5) mél
6) adresse mail
7) adresse e-mail

Pour ma part, j’exclue d’ores et déjà « email » faisant penser à l’émail des dents, « mél » que je trouve trop peu usité et assez particulier, et « mail » qui désigne à la fois l’adresse électronique et le message. Le souci, c’est que le terme « courriel » n’est pas très utilisé/entré dans les moeurs (notamment à l’oral) si je puis dire. Enfin, mon dernier souci se pose lorsque l’on dit « adresse mail » : là il n’y a pas de possibilité de confusion entre le mail (adresse) et le mail (message) donc dire « adresse mail » serait correct ? et « adresse e-mail » une sorte de pléonasme ?
Les textes existant sur le sujet divergent d’opinion. J’aimerais beaucoup avoir l’avis de qui voudra se prononcer. Merci beaucoup ! 🙂

lola Maître Demandé le 11 mars 2020 dans Question de langue

Pour vous améliorer en orthographe, testez le Projet Voltaire avec Défi 30 :

5 réponse(s)
 

Pour ma part, j’utilise mail (adressez-moi un mail) et adresse mail (je vous donne mon adresse mail) et tout le monde sait de quoi il est question. Je vois assez souvent « courriel » et « mél » de la part de ceux qui préfèrent un terme bien « français ». Je comprends aussi ces personnes.
Mail est un mot anglais qui signifie « courrier », on utilisait « post mail » pour courrier postal. « Electronic mail » ou « email » signifie courrier électronique. J’ai conscience que c’est un anglicisme, tout comme « week-end », mais je ne souhaite pas une « bonne fin de semaine » pour bannir le franglais.

joelle Grand maître Répondu le 11 mars 2020

Merci pour votre réponse Joelle. C’est intéressant car au final, chacun a son point de vue. Je tiens juste à utiliser l’expression la plus « correcte ». Que d’autres n’hésitent pas à donner leur avis. Merci 🙂

lola Maître Répondu le 11 mars 2020

Alors, permettez-moi de vous donner le mien.
Je vote pour « courriel ».
Pourquoi, alors que ce mot français est à la fois clair, court (2 syllabes comme beaucoup de nos mots), un peu amusant car c’est un mot valise qui aurait plu à Alice (si, bien sûr, elle avait été française) et joli à l’oreille comme à la vue, le négliger pour, une fois de plus, parler franglais ?
« Fin de semaine » comporte 3 mots et 4 syllabes et n’est pas du tout senti comme un seul mot. En face de « week-end », il ne fait pas le poids ; de plus, il en est une traduction littérale, les anglo-saxons ayant eu besoin de cette notion avant nous.
Si « pomme de terre » a pris en face de « patate » c’est parce que la raison de cette création à une origine autre : ce n’est pas une traduction d’une expression étrangère mais une comparaison (chacun en connait l’histoire).

Ceci étant dit, j’avoue que mon réflexe est parfois de parler de « mail », entraînée que je suis par l’abondance des occurrences de ce mot autour de moi. Cependant, je résiste -et je pense qu’il faut résister- et je reviens toujours à « courriel ». Si nous, qui aimons notre langue, qui réfléchissons sur notre langue, etc., ne le faisons pas, alors…
Si bien que c’est avec force que je vous dit : merci, Iola, d’avoir proposé cette réflexion, et s’il vous plaît Iola, employez ce joli mot de « courriel » qui est compris de tous dans notre pays.

Tara Grand maître Répondu le 12 mars 2020

Bonjour Lola,

J’ai été membre de la Commission de terminologie et de néologie (aujourd’hui : Commission d’enrichissement de la langue française). Celle-ci était chargée de trouver des néologismes officiels (publiés au Journal officiel de la République française) pour remplacer des anglicismes. Vous comprendrez donc aisément que je  vous propose les termes officiels créés en remplacement notamment de e-mail address.  🙂

Il s’agit de  adresse de courrier électronique et de adresse électroniqueVoyez ci-dessous l’extrait pertinent de la banque de données officielle France Terme.

« adresse de courrier électronique

Journal officiel du 20/06/2003

Forme abrégée :
adresse électronique

Domaine :

INFORMATIQUE – TÉLÉCOMMUNICATIONS

Défiition :

Libellé permettant l’identification d’un utilisateur de messagerie électronique et l’acheminement des messages qui lui sont destinés.

Note :

L’adresse électronique est, dans le cas de l’internet, constituée des identifiants de l’utilisateur et du gestionnaire de la messagerie, séparés par le caractère arrobe @. L’identifiant du gestionnaire de la messagerie comprend des désignations éventuelles de sous-domaines, celle d’un domaine, enfin un suffixe correspondant le plus souvent au pays ou au type d’organisme (exemples : .fr, .com).

Voir aussi :

courrielmessagerie électronique

Équivalent étranger :

e-mail address (en) »

 

J’ajoute que pour indiquer son adresse électronique, on la fait précéder de mél.
Joël….
Tél. : 06 09…
Mél : …@…

Quant à courriel (que nous « volé » à nos amis québécois), il signifie « message électronique », « courrier électronique » et, par extension, « messagerie électronique ».

Tous ces termes ont été adoptés par l’Académie française.

Oui, je sais, même adresse électronique est un peu long  (surtout par rapport à « mail » de Joëlle ! ^^) et n’est pas très usité… Notez néanmoins que son emploi est obligatoire dans l’administration.

Cordialement

Prince (archive) Grand maître Répondu le 12 mars 2020

Pour celles que cela intéresse : 

« Mél., symb.

Journal officiel du 20/06/2003

Domaine :
INFORMATIQUE – TÉLÉCOMMUNICATIONS

Définition :

Symbole de « messagerie électronique » qui peut figurer devant l’adresse électronique sur un document (papier à lettres ou carte de visite, par exemple), tout comme Tél. devant le numéro de téléphone.

Note :

« Mél. » ne doit pas être employé comme substantif.

Voir aussi :

messagerie électronique »

 

 

Prince (archive) Grand maître Répondu le 12 mars 2020

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.