expertiser quelqu’un

Répondu

Bonsoir,
J’ai deux points à soumettre.

A) Expertiser
J’ai entendu un expert psychiatre utiliser la formule « expertiser quelqu’un ». Cette tournure m’a interpellé. Je me demande si elle est correcte. Crntl donne « faire l’expertise de quelqu’un ». Pensez-vous que la phrase suivante est correcte :
– La personne que j’ai expertisée

B) Dans la phrase suivante, j’ai un doute. Faut-il accorder avec « télé » ou « chaîne hifi » ?
– Ce n’est pas une télé que j’ai eu(e), c’est une chaîne hifi

Merci pour vos réponses

Tony Grand maître Demandé le 13 juillet 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour Tony,

A) bien que le terme expertiser s’utilise habituellement plutôt pour des objets, la définition généralement donnée par les dictionnaires usuels est « soumettre à une expertise », l’expertise pouvant s’appliquer à des personnes (expertise médicale, notamment). Je ne vois donc aucune contre-indication pour un médecin à dire la personne que j’ai expertisée.

B) oui, la tournure impersonnelle c’est [nom] que/qui […] entraîne l’accord avec le nom (et pas avec le pronom ce), et ici les deux propositions sont indépendantes, il faut bien faire l’accord avec le nom se rapportant à ce n’est pas : ce n’est pas une télé que j’ai eue, c’est un poste de radio (notez que dans le cas de la chaîne hifi, l’accord aurait été de toute façon au féminin).

ChristianF Grand maître Répondu le 13 juillet 2018

Bonjour Christian,
Merci pour vos confirmations.
Quant au point B, je savais que l’accord ne se faisait pas avec « ce » car il n’est qu’un présentatif. Ma question portait sur l’accord entre « télé » ou « chaîne hifi », mais vous avez répondu à tout. C’est parfait ! 🙂

le 13 juillet 2018.

Bonjour Tony.

Au sens figuré, selon le CNRTL, expertiser peut signifier « examiner avec acuité, avec insistance ».
« Tout en souriant elle m’expertisait avec exactitude (BeauvoirMandarins,1954, p. 342). »

Aussi, en dehors du domaine de l’expertise médicale, votre phrase est également correcte.

PhL Grand maître Répondu le 13 juillet 2018

Bonjour Phl,
Merci pour votre confirmation 🙂
Je ne connaissais pas cette tournure, c’est intéressant.

le 13 juillet 2018.

On accorde bien le participe avec le COD qui précède.
– Ce n’est pas une télé que j’ai eue, c’est une chaîne hifi
– C’est une émission que j’ai regardée.
C’est une personne dont je t’ai parlé. Même règle quand il y a un COI.

Votre professionnel est un  psychiatre, expert auprès des tribunaux. Donc, il effectue des expertises.
Il peut bien sûr dire : » j’ai procédé à une expertise auprès de M. X »  car l’expertise est – dans le langage courant- employé pour les objets.

Examiner irait aussi ou recevoir  en consultation… mais cela ne correspondrait pas à la situation spéciale de l’expertise judiciaire.

joelle Grand maître Répondu le 13 juillet 2018

Bonjour Joëlle,
Merci pour vos éclaircissements 🙂
Quant au point B, vous avez tout à fait raison. Tout est clair à présent

le 13 juillet 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.