Exercices de : Calcul Mental ou Calculs Mentaux

Répondu

Bonjour,

Nous entendons beaucoup parler des bases pour les écoliers.

La Ministre de l’Education a rappelé qu’Ils devront faire quotidiennement des dictées et des exercices de calculs mentaux .

Ne devait-elle pas dire de « calcul mental ».

Merci de vos réponses

Malo Débutant Demandé le 21 septembre 2015 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Les exercices de calcul mental = le pluriel s’applique aux exercices et non au calcul qui reste au singulier.
Il s’agit du calcul mental (la matière ou la discipline). Pour désigner une matière : la grammaire, les exercices de grammaire.
Je n’ai pas entendu cette déclaration ministérielle mais elle est fautive.
Bien sûr, les calculs mentaux – comme les calculs rénaux – c’est du pluriel. Mais je ne l’emploierais pas sous cette forme…

joelle Grand maître Répondu le 21 septembre 2015

Quelques remarques d’orthotypographie : il y en a pour tout le monde et c’est juste pour la beauté des textes…

– Une remarque entre tirets, c’est plus joli qu’entre parenthèses. Mais les traits d’union, – , sont « riquiquis ». Il est de mise d’utiliser au moins un demi-cadratin, , que l’on obtient en tapouillant « Alt 0150 » sur le clavier. Je me suis permis de corriger un commentaire de Joëlle…
– Heures : on écrit « 8 h 30  » plutôt que « 8 H 30 ». Pas de raison pour une majuscule à « heure ».
– Accentuation de la capitale : « Éducation » partout…
– Usage du Sic  : question subtile. Si c’est l’auteur qui se commente ainsi, on écrit : (Sic ). Si c’est un tiers, cela se rédige : [Sic ] , mention directement apposée à l’expression commentée. Personnellement, j’aurais donc composé le dernier commentaire de Jean Bordes : « Ce sont des demies-mesures [Sic ]. »

Quand l’orthographe vous lasse, délassez-vous avec la typographie ! C’est fin, délicat, varié, et délicieusement désuet…

N.B. 1 : Le Projet Voltaire vient de lancer un module de base sur ce sujet. De quoi s’initier simplement !
N.B. 2 : Tant que j’y suis, à cette heure indue et pour ceux que cela pourrait intéresser, vous pouvez suivre mes fantaisies lexicographiques sur Twitter à l’adresse @chambaron13. En ce moment, festival d’éponymes inhabituels, de gentilés surprenants et d’autres divagations en 140 caractères.

Chambaron Grand maître Répondu le 22 septembre 2015

Bien, bien ! Merci pour le [Sic]. La majuscule est alors obligatoire ?

le 24 septembre 2015.

Merci de votre réponse que je partage.
Il me semble qu’il s’agissait d’une interview sur Europe1 jeudi ou vendredi dernier entre 8 H 15 et 8H30.

Je trouve que cette faute est, dans le contexte totalement inadmissible.

Malo Débutant Répondu le 21 septembre 2015

Bien sûr, un ministre de l’Education nationale qui fait des fautes de français, c’est très délicat. Fatigue passagère…

le 21 septembre 2015.

Ce n’est pas forcément de la fatigue passagère. Nos hommes politiques participent malheureusement, surtout depuis quelques années, au massacre de la langue française, fussent-ils ministres.
Ils sont pris souvent en défaut.
On a pu lire il y quelques mois, sur le blog d’ un ancien ministre de l’Education nationale, tout de même, au sujet de mesures prises par le gouvernement actuel : « ces mesures raisonnent comme un coup de tonnerre. » (sic)
Ou encore, sur celui d’un ancien Premier ministre, quand même, au sujet des mêmes décisions : « ce sont des demies-mesures. » (sic)

le 21 septembre 2015.

On écrit le ministre de l’Éducation nationale.
Pour désigner en général des personnes occupant une fonction, plus ou moins prestigieuse, on ne doit pas employer la majuscule, mais la minuscule : le président de la République, le ministre, le ministre de l’Enseignement supérieur.
En revanche, on met une majuscule à l’adjectif dans « le Premier ministre ».

jean bordes Grand maître Répondu le 21 septembre 2015

En l’occurrence, s’agissant d’une femme, on écrit la ministre de l’Éducation nationale, car le mot « ministre » est épicène.

le 20 décembre 2015.

merci de ces  précisions que je ne connaissais pas.

Malo Débutant Répondu le 21 septembre 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.