étais / ai été

Bonjour, je n’arrive pas à savoir quel temps utiliser :

J’étais très timide durant mon enfance.

J’ai été très timide durant mon enfance.

Peut-être que les 2 sont valables, et dans ce cas, qu’est-ce qui fait que l’on change de temps  ?

MALF Membre actif Demandé le 27 février 2020 dans Question de langue

Pour vous améliorer en orthographe, testez le Projet Voltaire avec Défi 30 :

2 réponse(s)
 

Pour une description ou une habitude dans le passé, il faut l’imparfait : j’étais timide dans mon enfance.
Pour une action plus datée, limitée : le passé composé.
J’ai été moins timide ce jour-là.

joelle Grand maître Répondu le 27 février 2020

Je dirais plutôt que c’est une question de point de vue :

– Avec l’imparfait, on a une vision sécante, de l’intérieur :  l’intervalle « enfance » est « déplié« , et on se place à l’intérieur pour balayer cet espace et ressentir que « je » était* très timide.
L’imparfait qui a un aspect inaccompli donne à voir l’évènement comme en train de se dérouler, c’est un retour dans le passé : la vision est plus vivante, subjective, potentiellement plus chargée d’émotion.

– Avec le passé composé, on a une vision ponctuelle, de l’extérieur : l’intervalle « enfance » est réduit à un point, et on se place à l’extérieur, dans le moment présent, pour considérer ce point et constater que « je » a été très timide pendant cette période.
Le passé composé qui a un aspect accompli donne à voir l’évènement comme achevé, ce n’est pas un retour dans le passé, juste un regard vers le passé : la vision est plus neutre, objective, plus distanciée, plus détachée.

 

* On pourrait presque mettre est ; d’ailleurs l’imparfait est aussi appelé le présent du passé.

phil-en-trope Grand maître Répondu le 27 février 2020

Riegel ?

le 28 février 2020.

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.