Est-ce qu’un pronom M ou F renvoie toujours au nom M ou F qui le précède ?

Répondu

Dans l’exemple ci-dessous, est-ce que le pronom « elle » renvoie obligatoirement au premier nom féminin (« la manche ») qui le précède ?
Ou « elle » peut-il renvoyer à « la femme » d’une manière correcte ?

Dans une pièce se trouvait une femme attrayante par la chemise qu’elle portait dont la manche retroussée remuait à mesure qu’elle tapait au clavier et s’arrêtait pour lire son texte.

 

alain1979 Amateur éclairé Demandé le 21 mars 2021 dans Question de langue
2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Dans une pièce, se trouvait une femme attrayante par la chemise qu’elle portait et dont la manche retroussée remuait à mesure qu’elle tapait au clavier et s’arrêtait pour lire son texte.

En fait, il peut y avoir une équivoque car il y a femme et chemise, qui peuvent être reprises par « elle », mais ici c’est quand même clair.

joelle Grand maître Répondu le 21 mars 2021

Merci, chère Joëlle, de votre réponse.
Il n’y a donc pas de dogme, comme cela était bizarrement gravé dans mon esprit, disant que le pronom renvoie au nom qui le précède selon que celui-ci soit F ou M. Il faut plutôt que le sens soit clair. Merci !  

le 21 mars 2021.

Si c’est vrai, cette règle mais l’expression doit être modulée quand il y a deux ou trois pronoms qui précèdent et que l’on peut se tromper :
Ex. : « Nous avons repeint le bureau du chef qui était très sale. »
==>qui = pronom relatif renvoie bien sûr au bureau du chef mais il y a le nom « chef » qui précède et donc la confusion est possible. ==> Le bureau du chef était très sale, nous l’avons repeint. Idem, il y a toujours deux nom communs avant la reprise, mais le sens apparaît quand même.

le 21 mars 2021.

C’est pour cela qu’il faut bien maîtriser l’emploi des pronoms. Dès qu’il peut y avoir ambiguïté, il faut reformuler.

Dans une pièce, se trouvait une femme attrayante par la chemise qu’elle portait ;à mesure qu’elle tapait au clavier et s’arrêtait pour lire son texte sa manche retroussée remuait.

Ici, il a suffi de déplacer un élément.

Tara Grand maître Répondu le 21 mars 2021

Merci, chère Tara, de votre réponse.  Tout l’enjeu est en effet de ne pas perdre en beauté ni en clarté. Je tenais à ne pas rompre l’élan de la phrase par une ponctuation, ce qui engendre plus ou moins une ambiguïté. (Si je mets un point-virgule, la phrase qui suit (« à mesure qu’elle… ») devrait avoir une nécessité d’un point de vue romanesque, et ce n’est pas vraiment le cas dans le contexte. D’où le souci. Mais je comprends très bien ce que vous dites d’un point de vue orthographique, comme Joëlle : il faut que le pronom renvoie clairement à un nom. Merci !)

le 21 mars 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.