Entrer en résonance

Pouvez-vous m’indiquer si l’expression « entrer en résonance » est correcte ?
Si oui, quelle est sa définition exacte ?
Merci.

FLO Amateur éclairé Demandé le 13 octobre 2016 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
5 réponse(s)
 

C’est une belle question car cette expression est parfois mal employée et finit par perdre toute signification.
Comme vous le constaterez en déchiffrant l’article du CNRTL, le mot résonance appartient au domaine scientifique, en particulier à la physique. Il suppose l’existence d’un mouvement vibratoire (ou d’oscillation) et celle d’une variation de sa fréquence.
Les exemples donnés, de la balançoire ou de la cloche, aident à mieux comprendre : pour accélérer leur mouvement, il faut leur impulser de l’énergie avec une fréquence proche de celle qu’ils ont la seconde d’avant. Si vous poussez sur la balançoire à contretemps (avec une fréquence différente),  vous ne l’accélérez pas : vous la ralentissez et vous pouvez même l’arrêter.
« Entrer en résonance » signifie donc se mettre sur la même fréquence que quelqu’un ou quelque chose. Dans un stade, la formation d’une ola est typique de ce phénomène. À noter qu’un corps peut sembler entrer seul en résonance, sous l’effet d’une impulsion magnétique par exemple : il se met alors à vibrer de manière croissante…

Chambaron Grand maître Répondu le 14 octobre 2016

Bonjour,

Ola qui vient de l’espagnol signifie vague.

Dans les tribunes d’un stade, l’ovation des spectateurs qui consiste à se lever à tour de rôle afin de produire un effet similaire à celui d’une vague est appelée ola.
Il n’y a donc pas de résonance puisque certains sont assis quand d’autres sont debout.

le 15 octobre 2016.

Oh ! Cette image me semble bien parlante pourtant : les gens vibrent ensemble de telle façon qu’ils se lèvent et s’assoient à tour de rôle, sans se concerter. La vague accélère  comme sous l’effet une impulsion magnétique…

le 15 octobre 2016.

« Laisser pisser le mérinos », c’est orthodoxe ?
Les critiques négatives et infondées sur les réponses sont lassantes. Certains ont des problèmes. On a déjà connu cela ici.,,

le 15 octobre 2016.
Ajouter un commentaire

Vous avez deux questions : une sur la validité de la forme, et l’autre sur la définition.

1) Pour répondre à la première question, il n’y a rien de tel que l’aide d’un dictionnaire :

http://www.cnrtl.fr/definition/

Vous constaterez ci-dessous que l’expression « entrer en résonance » est reconnue.

Le dictionnaire donne une définition, mais il n’est pas toujours pédagogue.

2) Pour apprendre un sujet quelconque,  vous pouvez compter sur la qualité des introductions des articles de Wikipédia, qui sont accessibles par votre moteur de recherche favori.

Bien à vous,

Bonne journée.

JackIsJack Maître Répondu le 14 octobre 2016
Ajouter un commentaire

Merci beaucoup pour vos réponses.

J’avais consulté les dictionnaires, notamment celui du CNRTL, mais la définition me semblait être « réservée » aux expériences scientifiques.

Je souhaitais utiliser cette expression dans le cadre d’une résonance entre deux points de vue, pour évoquer deux réflexions qui s’accordent à l’unisson, avec la même résonance. Et j’étais surpris de ne trouver, sur Internet, aucune référence à cette expression hors du cadre scientifique.

FLO Amateur éclairé Répondu le 14 octobre 2016
Ajouter un commentaire

Bonjour,

Qu’est-ce que la résonance ?

Considérons deux guitares accordées et posées à proximité l’une de l’autre. Si on pince une corde d’une guitare, la corde identique de l’autre guitare va se mettre à vibrer, on dit qu’elle entre en résonance.
D’une manière générale, tout corps a une fréquence propre. Si ce corps est excité par une source extérieure de même fréquence il se met à vibrer, et l’on dit qu’il entre en  résonance.

À grande échelle la résonance peut provoquer des dégâts désastreux :

Le pont de Tacoma est sans doute l’exemple le plus connu d’oscillations forcées (et donc de résonance).
Le 7 Novembre 1940 ce pont s’effondre sous l’effet du vent. Celui-ci n’était pas particulièrement violent, mais les bourrasques (=rafales) successives se suivaient avec une fréquence très proche de celle d’une des arches du pont.
Le tablier  du pont est donc entré en résonance avec le vent, chaque rafale fournissant un peu plus d’énergie au système.
Le pont s’est mis à se tordre sur lui-même avec une amplitude de plus en plus importante. Au bout d’un moment, l’amplitude des oscillations fut telle que le tablier du pont se brisa, sans causer aucune victime.

Le 5 mai 1992, à Bastia, la tribune métallique du stade Armand- Césari à Furiani s’écroule. Les supporters battant des pieds à l’unisson dans les marches en sont la cause. La fréquence d’excitation s’est trouvée malheureusement être la fréquence de résonance (5 Hz) ce qui entraîna la rupture des tribunes, en causant la mort de 18 personnes et blessant 2 357 spectateurs.

Sur le plan affectif, lorsque vous éprouvez la sensation d’ être « en phase »,  « au diapason » avec quelqu’un , ou « sur la même longueur d’onde » qu’une autre personne, ce phénomène émotionnel qui se produit prend des allures matérielles,  puisque les émotions sont comme des diapasons avec leurs propres fréquences de résonance.

Plutôt que l’expression entrer en résonance, je préférerais : être en harmonie.

 

czardas Grand maître Répondu le 15 octobre 2016
Ajouter un commentaire

Bonjour,

Je parle d’un texte dont le sujet résonne en nous parce qu’il est sur la même longueur d’onde que nos propres réflexions, d’où l’idée d’entrer en résonance avec notre propre cheminement. Cela me paraît être une image facile à comprendre et pourtant des doutes persistent…

Bonne soirée à tous,

FLO Amateur éclairé Répondu le 17 octobre 2016
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.