« En votre aimable règlement » sens et usage …

Répondu

Bonjour à tous,

Je souhaite ajouter à mes factures la mention « En votre aimable règlement » que l’on peut lire sur certains documents comptables.
Comment comprendre le « En », quel est le sens à l’origine de cette expression ? Est-ce : En attendant votre aimable règlement, En espérant votre aimable règlement … ?

Par ailleurs je souhaite ajouter à cette formule la date d’échéance, mais je n’arrive pas à trancher pour savoir si il est plus correct d’utiliser au ou le pour introduire la date, exemple : En votre aimable règlement au/le 25-05-2018 par chèque.
Un conseil ? Toute aide sera bienvenue

Louvant Amateur éclairé Demandé le 10 juin 2018 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

L’expression est une espèce d’habitude pouvant signifier : (ayant confiance) en votre aimable règlement… Ce qui ne s’avère pas très utile car si l’on adresse une facture, c’est sûrement pour un règlement, aimable ou pas…
Quant à la date, en l’absence de négociation préalable, vous devez savoir qu’il existe des délais légaux conformément à la loi de modernisation de l’économie (dite LME). Donc, il peut être être superflu également d’indiquer une date fixe, ce serait plutôt un délai : pour un règlement au plus tard le…. Ou
Sous 45 jours fin de mois.

joelle Grand maître Répondu le 10 juin 2018

Oui vous avez raison, pour un document comptable, l’aspect « aimable » ou non est un peu inutile…
Dans les cas où j’ai négocié un délai, je vais tout simplement inscrire sur la facture : « Règlement le JJ-MM-AAAA par virement bancaire » ou « La présente facture est payable au plus tard le JJ-MM-AAAA par chèque. »

Louvant Amateur éclairé Répondu le 10 juin 2018

C’est très bien ainsi avec un petit mail courtois !

le 10 juin 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.