Emploi des temps

Bonjour,

Dans la phrase suivante, l’emploi des divers temps vous semble-t-il correct ?

« Puis il s’en alla. Quel toupet ce gamin ! Il avait oublié que j’étais son aînée ! Je me dis  alors (passé simple) qu’un de ces jours, je lui apprendrais / aurais appris (?) à me respecter ! »

  1. C’est la forme du conditionnel qui me pose problème.
  2. Par ailleurs, je mettrais peut-être « je suis son aînée » puisque, de toute façon, c’est immuable. La narratrice l’est toujours au moment où elle écrit…

Un grand merci !

Nadouchka Amateur éclairé Demandé le 3 décembre 2020 dans Question de langue
3 réponse(s)
 

Puis il s’en alla. Quel toupet ce gamin ! Il avait oublié que j’étais son aînée !  Le passé est très adapté pour la concordance des temps. On suppose que de toute façon, le statut d’aîné est encore valable par la suite (!!!). 

Je me dis  alors 
(passé simple) qu’un de ces jours, je lui apprendrais à me respecter !
Le conditionnel a valeur de futur dans le passé, c’est correct. 

joelle Grand maître Répondu le 3 décembre 2020

Pour vérifier l’emploi des temps, transposition au système présent :
Puis il s’en va. Quel toupet ce gamin ! Il a oublié que je suis son aînée ! Je me dis  alors
qu’un de ces jours, je lui apprendrai / aurai appris (?) à me respecter
apprendrai (futur du système présent) —> apprendrais (futur du système passé)
aurai appris (futur antérieur du système présent) —> aurais appris (futur antérieur du système passé

Tara Grand maître Répondu le 4 décembre 2020

C’est sur l’usage du conditionnel présent ou passé que j’avais un doute, probablement de par le fait que je pratique quotidiennement la langue italienne où c’est le conditionnel passé qui est de rigueur dans la subordonnée si la principale est au passé. Par conséquent, il me vient parfois ce genre d’hésitation en français, simple effet de transposition d’une langue à l’autre sans doute. Coup de fatigue ?

Merci !

Nadouchka Amateur éclairé Répondu le 4 décembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.