Ellipse du pronom relatif

Bonjour à tous,

Je ne sais s’il est correct d’écrire : « Le conseil, tenu à huis clos, a […] ».
Est-il nécessaire d’écrire, « Le conseil, qui s’est tenu à huis clos, a […] »?

La première version me semblait plus fluide, est-elle pour autant correcte?

Cordialement,
Volt

Volt Débutant Demandé le 2 septembre 2020 dans Général
2 réponse(s)
 

Bonjour,

Oui, les deux constructions sont correctes.
La première correspond à la forme passive Le conseil, (qui a été)* tenu à huis clos, a …

 

* ou tout autre temps : (qui est) tenu, (qui sera) tenu, etc.

phil-en-trope Grand maître Répondu le 3 septembre 2020

Bonjour,

Merci à vous deux pour vos réponses. Il me semble que ces dernières sont contradictoires. La réponse de Luxembou étant plus fournie, je vais donc m’abstenir de retirer le « qui s’est ».

Mon interrogation venait du fait que je trouvais la construction avec une proposition relative complète lourde et peu alerte.

Bonne journée,
Volt

Volt Débutant Répondu le 4 septembre 2020

 

De rien. 🙂

Ta réaction m’a fait sourire et m’a rappelé une anecdote : mon père a eu l’occasion de corriger des copies de concours. Pour les concours, les corrections sont souvent doubles. Lorsque les deux correcteurs se sont réunis pour comparer et homogénéiser leurs corrections, mon père a eu la surprise de constater que certaines copies logorrhéiques qu’il jugeait très médiocres avaient été nettement mieux notées par son collègue. Celui-ci était plutôt d’accord avec mon père quant à la médiocrité de ces copies, mais argua qu’il fallait tout de même récompenser ces candidats qui avaient beaucoup gratté pour l’effort fourni.
(Il va sans dire que cela ne signifie pas que tout commentaire copieux est nul et que tout commentaire léger est bon.)

 

Sinon, pour revenir à ta question, Luxembou rejette de façon toute personnelle et non fondée la forme non pronominale qui est toujours parfaitement vivace – particulièrement à la voix passive avec ellipse du relatif et de l’auxiliaire et sans que l’agent ne soit exprimé, ce qui est précisément le cas de ta première phrase.

le 4 septembre 2020.

Bonjour Volt, je vois que certains contributeurs aiment encore parler à ma place. On vous dit ici que je rejette la forme transitive et sa forme passive, alors que j’y consacre une grande partie de ma réponse… Ce qui m’oblige à répéter.

Se tenir et tenir ont deux sens différents.

* pronominal se tenir :
l’oiseau s’envole, le rassemblement se tiendra demain, la réunion se tiendra ce soir, l’événement s’est déroulé hier, l’arbre s’abat sur la route, la sentinelle se tient à l’entrée… Dans tous ces cas, le sujet est l’agent.
Ces propositions ne se mettent pas à la forme passive : l’oiseau est envolé, le rassemblement sera tenu demain, la réunion sera tenue ce soir, l’événement est ou a été déroulé hier, l’arbre est abattu sur la route, la sentinelle est tenue à l’entrée… Ce ne sont pas des sens passifs.

* transitif « tenir une réunion », qui devient « une réunion est « tenue » est une expression qui responsabilise la personne qui la « tient ». Le sens est différent. Ce n’est probablement pas le sens que vous souhaitez.

Entre « la réunion (qui a été) tenue par le maire » (l’agent est « le maire ») et « la réunion s’est tenue » (l’agent est « la réunion »), ce n’est pas une question d’ellipse, mais de constructions radicalement différentes avec deux sens différents, l’une sur la base de l’agent « le maire », l’autre sur la base de l’agent « la réunion ».

le 9 septembre 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.