Elle a l’air coquet

Bonjour !
Pourquoi on peut pas dire « elle a l’air coquet » alors que d’habitude l’accord en genre se fait indifféremment (avec le sujet ou avec avoir l’air) si le sujet est une personne.
exemple:  elle a l’air étonné / elle a l’air étonnée. les deux phrases sont justes, mais selon le livre de grammaire Nathan l’accord est obligatoire avec le sujet (personne) quand le sens l’impose, et pour cela on a donné l’exemple de « elle a l’air coquette ». Mes excuses je ne peux pas vous montrer la page du livre.

EclairNoir Amateur éclairé Demandé le 10 août 2021 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

6 réponse(s)
 

Bonjour,

L’excellente Banque de dépannage linguistique :

« Adjectif attribut introduit par avoir l’air

  1. L’expression avoir l’air signifie souvent « sembler, paraître, avoir l’air d’être ». Dans ce cas, l’adjectif qui suit avoir l’air s’accorde avec le sujet, que ce dernier représente une personne ou une chose.

Exemples :

– Françoise n’avait pas l’air particulièrement surprise.

– Ils ont l’air contents de cette nouvelle.

– Ces suggestions ont l’air intéressantes.

– Ces maisons auraient l’air plus chaleureuses si elles étaient mieux entretenues.

2. Si le sujet de l’expression avoir l’air est une personne, air peut signifier « mine, aspect, physionomie, allure ». Dans ce cas, l’adjectif qui suit avoir l’air peut s’accorder avec air (même si, souvent, l’accord avec le sujet est également possible). Cet accord est peu logique si le sujet est une chose, les choses ne pouvant « avoir un air ».

Exemples :

– Jeanne a l’air faux.

– Toutes les personnes présentes avaient l’air courageux et sincère. »

3. Cependant, si l’expression avoir l’air est suivie d’un complément se rapportant au nom air, l’adjectif précédant ce complément s’accorde toujours avec air, peu importe le sujet. C’est aussi le cas lorsque air est opposé à un autre nom.

Exemples :

– Elle n’avait pas l’air inquiet et troublé des personnes préoccupées.

– Ses enfants ont l’air espiègle que leur père avait à leur âge.

– Sa robe a l’air élégant des créations des grands couturiers.

– Ses amies ont l’air distant, mais l’âme généreuse. »

 

Prince Grand maître Répondu le 10 août 2021

Super doué en documentation, mais…
Et la réponse est ?……………………………………………….

le 11 août 2021.

A propos de personnes, on doit pouvoir  dire : « elle a l’air coquet ».

Le Bon usage actuel (Grevisse, Goosse) :
« Mais air peut signifier « mine, apparence » ; dans ce cas, l’adjectif s’accorde avec air , comme si l’on avait avoir un air.

Cela est fréquent à propos de personnes : La reine d’Espagne a l’air bon et bienveillant (StendhalCorresp., t. X, p. 311)— Elle avait l’air hardi et content d’elle-même (SandMare au d.xii )— Elle avait l’air très fâché (HugoChoses vues, p. 175). — Tous ont l’air triste (Flaub., Tentat., p. 108)— C’est drôle, comme les gens ont l’air content (R. RollandPierre et Luce, p. 50)— Laure n’avait pas du tout l’air vieux (VaudoyerLaure et Laurence, p. 89)— Comme ils avaient l’air triste ! (CamusJustes, p. 63.) — Elle a l’air vieux (Sartre, op. cit. , pp. 34 et 35). — Elle avait l’air affolé (ib. , p. 45). — On peut assimiler ce cas-ci à celui de personnes : Leurs statues [= de seigneurs de Moyen Âge] avaient l’air féroce (StendhalChron. ital., Vanina Vanini). »
Prince Grand maître Répondu le 10 août 2021

Bonjour Prince, grand merci, seulement vous n’avez pas répondu à ma question concernant l’adjectif « coquet/te », l’accord est obligatoire seulement avec le sujet car selon Nathan le sens l’imposerait, et c’est ce que je n’arrive pas à le comprendre.

(comment puis-je commenter directement les réponses ?) 

EclairNoir Amateur éclairé Répondu le 10 août 2021

Vous pouvez commenter en cliquant sur « commentaires », juste sous les réponses.

le 11 août 2021.

« Coquet »,  signifie « qui a le souci de plaire », s’applique en effet davantage à la personne qu’à sa mine.
C’est peut-être pour cela qu’on dira plus facilement « elle a l’air coquette » que « elle a l’air coquet », même si l’accord avec « air » n’a rien d’impossible.

Dans ce dernier cas le sens en est un peu différent et se rapproche de « propre », « élégant ».
Marguerite avec son chemisier blanc et ses cheveux nattés avait l’air coquet.

Et bien justement je tombe sur cette page qui confirme ma remarque : Coquet : définition de coquet, coquette | La langue française

Tara Grand maître Répondu le 10 août 2021

À mon sens, on dira plutôt « elle a l’air coquette » –> elle a l’air d’être coquette

De la même façon on dira :

Elle a un air coquin
OU BIEN
Elle a l’air coquine (l’air d’être coquine)

Elle a un air indifférent
OU BIEN
Elle a l’air indifférente (l’air d’être indifférente)

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 11 août 2021

Il est inexact de dire qu’on accorde « indifféremment ». Si on peut accorder parfois d’une manière et parfois d’une autre, cela ne veut pas dire qu’on fait toujours comme on veut.
Si parfois il faut accorder avec « air » au masculin (1), il y a aussi des cas où il faut accorder avec le sujet féminin (2). Parfois le lecteur, ou l’élève faisant un exercice, peut concevoir les deux accords, et il est dans l’incapacité de choisir, de donner « la bonne réponse ». Mais le rédacteur a néanmoins fait un choix ; il n’a pas accordé au hasard en vertu d’un accord indifférent, mais selon la nuance qu’il a choisie : accorder selon la personne ou accorder selon l’air.

(1) On peut dire « elle a l’air coquet ». Un livre aurait tort d’imprimer le contraire.
Par exemple, avec un complément, il faut le masculin.
— Elle avait l’air coquet des courtisanes.
En insistant sur l’air comme étant le nom qualifié par un adjectif, on utilise aussi le masculin.
— Je l’examinai ; elle avait les cheveux teints, les yeux rieurs, les oreilles ornées de pendentifs, l’air résolument coquet.

(2) Il peut arriver que le contexte impose le sens « j’ai l’impression qu’elle est » et non « son air est », en particulier quand on ne voit pas la personne. Dans ce cas on accorde avec le sujet féminin.
— Après un appel téléphonique : elle avait l’air étonnée que je l’appelle.
— Une discussion : elle veut un chapeau ? elle a l’air coquette ta femme !

Peut-être l’exemple de Nathan que vous avez lu contient-il un indice que vous avez négligé et qui impose l’acception « j’ai l’impression qu’elle est », et donc le féminin. Auquel cas l’impossibilité de l’accord au masculin ne prendrait pas sa source dans le mot « coquet » lui-même, mais dans le contexte exposé par l’exemple.

Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.