Elle a écrit un livre qui se veut une réponse? Elle a écrit un livre qui se veut être une réponse?

Elle a écrit un livre qui se veut une réponse? Elle a écrit un livre qui se veut être une réponse?

pcharvein Érudit Demandé le 18 septembre 2021 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Je dirais : un livre qui se veut une réponse.  Vouloir-être existe (avec untrait d’union) ; mais c’est un nom. TLFi.  « Vouloir-être : Une volonté opposée au vouloir-être (Théol. cath. t. 4, 1 1920). »

Ici , le verbe être est de trop ; se veut suffit amplement. Je perçois cette formulation comme un solécisme. En tout cas, le Petit Robert donne cette définition de se vouloir : « vouloir être, prétendre être », où l’on voit bien le pléonasme.

Prince Grand maître Répondu le 18 septembre 2021

Je vous remercie de votre réponse.

pcharvein Érudit Répondu le 19 septembre 2021

À noter qu’on n’écrit pas un livre : on écrit un ouvrage, un essai, une nouvelle, un roman, etc.
Un livre est un objet vendu en librairie.   

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 20 septembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.