Élision lorsque/que

Bonjour, est-ce que l’élision est correcte dans ces phrases?

-Il sera plus tranquille lorsqu’aura été éclairci le mystère.

-(…)surtout lorsqu’après avoir lu son livre, il comprit beaucoup mieux son comportement.

-Ils remarqua qu’autour de lui il ne restait plus personne.

Merci!!

EL1989 Débutant Demandé le 22 août 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour,

Banque de dépannage linguistique : 

« Les règles concernant l’élision de lorsquepuisque et quoique sont très variables selon les sources consultées : certaines la limitent à quelques mots précis, d’autres l’autorisent dans tous les contextes qui peuvent s’y prêter.

Selon l’usage traditionnel, les conjonctions lorsquepuisque et quoique s’élident obligatoirement devant il(s)elle(s)onun et une, et aussi devant la préposition en.

Exemples :

–  Lorsqu’en avril il revint au Québec, tout avait changé.

–  Pouvez-vous me prévenir lorsqu’un poste sera vacant?

—————————————————————————–

Dans l’usage contempoporain,  l’élision généralisée de lorsquepuisque et quoique est de plus en plus fréquente. Elle est recommandée dans plusieurs ouvrages, mais demeure facultative. On peut ainsi choisir d’élider lorsquepuisque et quoique devant tout mot commençant par une voyelle ou un h muet, comme on le fait avec d’autres conjonctions (par exemple, bien queparce que et que) et avec la préposition jusque. Par souci d’uniformité, si l’on décide de suivre cette règle, il est recommandé de l’appliquer tout au long d’un texte ou d——–’une série de textes.

Exemples avec lorsque :

 –  Il était déjà tard lorsqu’enfin Charles réussit à s’endormir. (ou : lorsque enfin)

–  As-tu l’habitude de faire tes courses à vélo lorsqu’arrivent les beaux jours? (ou : lorsque arrivent)

–  Les amoureux contemplaient le lever du soleil lorsqu’Henri demanda Éloïse en mariage. (ou : lorsque Henri) »

  • -Ils remarqua qu’autour de lui il ne restait plus personne.

 

Prince Grand maître Répondu le 22 août 2021

* qu’autour : oui, ‘que’ s’élide toujours
* lorsqu’aura, lorsqu’après : traditionnellement, pas d’élision, puisque l’élision ne se fait que devant certains mots (il, elle, on, un, en). Mais l’usage actuel, approuvé par des éditeurs, des grammairiens, des lexicographes… permet l’élision généralisée sur le modèle de ‘que’.
Il paraît qu’ c’est modern’ d’ supprimer les voyell’s qu’on n’ prononc’ pas.
Personnellement, je n’élide pas après ‘lorsque’. On le sait bien, que le ‘e’ ne se prononce pas en liaison, alors pourquoi tronquer le mot ?
— quand une fresque aura été peinte –> lorsque aura
— on peint une fresque après l’autre –> lorsque après
Le logiciel Antidote fait des élisions systématiques avec ‘lorsque’, ‘puisque’, et ‘quoique’.

Le Bon usage actuel ajoute :

« Ces restrictions [élision uniquement devant il, ils, elle, elles, on, en, un, une] ne sont pas justifiées : pourquoi puisque, lorsque et quoique devraient-ils se distinguer d’après que, bien que, quoi que , etc. ? Mais il faut reconnaître qu’elles sont observées par beaucoup d’écrivains (ou d’imprimeurs), au moins sporadiquement. »

Prince Grand maître Répondu le 22 août 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.