Élision devant un nom propre étranger

Bonjour,

Fait-on l’élision devant les noms étrangersl ou pas ?

Ex : soutien de Heinrich Himmler

Ex : les travaux de Höfler

S’ils sont dans un texte français, n’est-il pas préférable qu’on les lise à la française (avec un « h » muet), donc qu’on fasse l’élision ?

Merci d’avance

Karineavec1K Amateur éclairé Demandé le 25 janvier 2021 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Pour vous répondre, je me suis reportée à la B.D.L :
On fait normalement l’élision devant un nom propre s’il commence par une voyelle ou un h muet. C’est donc la même règle que celle qui s’applique pour les noms communs.
Cela dit, il y a dans l’usage une tendance à ne pas faire l’élision devant un nom propre de personne s’il est court ou s’il a une consonance étrangère (par exemple, le poste que Yves occupe, le fils de Anouk).
[…]
Enfin, en ce qui concerne proprement les prénoms et les noms propres commençant par un h, il faut savoir qu’il n’existe pas de règle systématique et que l’usage varie considérablement, surtout pour ce qui est des noms étrangers. Par conséquent, pour savoir si le h est aspiré ou muet, il vaut mieux consulter une grammaire complète, un dictionnaire de prononciation ou un dictionnaire de langue générale sous l’adjectif correspondant (par exemple, hongrois : de Hongrie). Dans les noms de lieux et de personnes des pays de langue germanique (allemand, anglais, néerlandais, etc.) ainsi que de ceux de langue espagnole et des pays arabes ou orientaux, c’est le h aspiré qui est en usage, mais il y a des exceptions pour les noms très connus ou d’un emploi courant.
[…]
– les livres d’Huguette, d’Hubert, d’Henri (plus courant que : de Huguette, de Hubert, de Henri. Notons toutefois la liaison dans Saint-Hubert, Saint-Hippolyte et Saint-Hyacinthe, mais pas dans Saint-Henri.)
– le fils d’Henri IV
– une composition d’Hector Berlioz
– le règne de Hirohito
– les paysages de Hongrie
– la République d’Haïti
– les habitants de Hambourg
– les vedettes d’Hollywood (ou : de Hollywood)
– la baie d’Hudson
– la municipalité d’Hemmingford (ou : de Hemmingford)
la Hollande

Tara Grand maître Répondu le 25 janvier 2021

« BIOGRAPHIE DE HEINRICH HIMMLER –
Homme politique allemand… »

Le Bon usage actuel donne des indications pour les patronymes étranges commençant par la lettre h.

 

« Dans les noms propres .

 

1° L’aspiré se trouve aussi dans les noms de lieux et de personnes des pays de langue germanique (allemand, anglais, néerlandais, scandinave) et espagnole, des pays arabes et orientaux et d’autres régions encore.

 

Les habitants de Hambourg, de Hanovre, de Harlem, de Hasselt. La Hollande. Le Hollandais. La philosophie de Heidegger, de Hobbes. — La logique de Hegel (Merleau-PontyAventures de la dialectiqueId., p. 95)— Les films de Hitchcock. Les tableaux de Hals. Les romans de Hamsun. Les Habsbourg. — Ce Hohenzollern […] du Hohenzollern (ProustRech., t. II, p. 947)— La Havane. Le Honduras. — La mort de Ho Chi Minh. Le règne de Hiro-Hito. — La bombe de Hiroshima (P.-H. SimonHist. de la litt. fr. au xxe s., t. II, p. 145)— Le Hottentot. Le Huron. La Hongrie. Les Huns.

 

Mais, s’il y a des hésitations pour les mots ordinaires, comme nous l’avons vu, il y en a bien davantage encore pour ces noms étrangers. En dehors des plus connus, et même pour ceux-là, la disjonction a du mal à s’imposer. 

 

La maison d’ Habsbourg (P. ChampionLe roi Louis XI, 1978, p. 211)— Un chœur d’ Haendel (M. NoëlCru d’Auxerre, p. 120)— La ville d’ Hambourg (A. HenryÉtudes de lexicologie fr., p. 252)— Le port d’ Hambourg (R. PomeauEurope des lumières, p. 139)— D’ Hambourg à Venise (J.-P. ChevènementLes socialistes, les commun. et les autres, p. 336) Cet Hans Krüdner (VercorsChevaux du temps, p. 89)— Aux environs d’ Hasselt (YourcenarSouvenirs pieux, p. 15)— Une symphonie d’ Haydn (Maupass.Fort comme la mort, I, 3)— L’Université d’ Heidelberg (TaineVie et opinions de Fr.-Th. Graindorgeii )— Étudiants d’ Heidelberg (VercorsMoi, Arist. Briand, p. 251)— C’est qu’ Heine est un artiste (E. et J. de Gonc.Ch. Demaillyxxviii ) Le vieil Hertling (de GaulleDiscorde chez l’ennemi, p. 159)— Le prestige d’ Hindenburg (ib. , p. 53)— L’élection d’ Hindenburg (BeauvoirForce de l’âge, p. 152)— Tandis qu’ Hollandais et Anglais […] (P. GoubertInitiation à l’hist. de la Fr., p. 74)— Quelque chose d’ hottentot (J. PerryMouton noir, p. 99).
Nous avons noté plus souvent de Hitler que d’ Hitler… »

Sinon, je me sers  1° d’un dictionnaire de langue générale sous l’adjectif correspondant (par exemple, hongrois : de Hongrie), comme je l’ai fait il y a pas mal de temps ici ; ou 2° de Ngram Viewer  (usage des auteurs) : voyez ici.

 

 

Prince Grand maître Répondu le 25 janvier 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.