« Eh oui ! » et « Eh bien ! »

Bonsoir,

Est-ce que ces deux interjections doivent-elles impérativement être suivies d’une majuscule ?

Dans le cadre d’une dictée, les deux étaient présentes dans un texte et n’interrompaient pas une phrase. Je les ai donc fait suivre d’une minuscules, ce que le correcteur n’a pas apprécié : 2 fautes en plus.

Si la réponse à la question initiale est non, il me faudrait idéalement des sources solides pour envisager de le convaincre.

Sauriez-vous m’éclairer ?

Merci par avance et belle soirée.

IslMoos Membre actif Demandé le 27 août 2018 dans Général

Petite remarque de pure forme sur ce qui n’est certainement qu’une erreur d’inattention : « Est-ce que ces deux interjections doivent être… ? » ou « Ces deux interjections doivent-elles êtres »… mais pas « Est-ce que ces deux interjections doivent-elles être… ? » 🤓

le 28 août 2018.
Ajouter un commentaire
3 réponse(s)
 

Bonsoir lsIMoos.

Lisez cet article très complet.

Et voici la règle donnée par Larousse : « Eh bien, en début de phrase, est généralement suivi d’une virgule : eh bien, qu’avez-vous à me dire ? Eh bien, tant pis pour toi ! Employé seul, il est suivi d’un point d’exclamation ou d’interrogation : eh bien ! Eh bien ? »

PhL Grand maître Répondu le 27 août 2018
Ajouter un commentaire

Bonjour.
BDL  (référence donnée par PhL  ci-dessus) est une excellente référence.
Voici ce  qui y est écrit à propos de votre question.
Lorsque l’interjection forme une phrase complète, le mot qui suit le point d’exclamation doit commencer par une majuscule; si elle ne forme pas une phrase complète, le mot qui suit prend une minuscule initiale.
C’est parfait.
Vous avez donc entièrement raison, et c’est ce que vous trouverez , quelle que soit la référence que vous choisirez.
Mais alors, pourquoi mon intervention dans cet échange?
Parce que, pour une fois, les exemples donnés en illustration par BDL  n’illustrent rien du tout, à mon avis, sont plutôt confus.
Les voici :

Exemples :

– Eh! pourriez-vous baisser le ton s’il vous plaît!

– ! Pierre, viens ici!

– Eh! Tu t’es bien débrouillée!

– ! Que font-ils là?

– Ils se sont quittés! Eh oui!

  non! La Terre n’arrêtera pas de tourner!
Avec de tels exemples, il est difficile à mon avis de s’y retrouver. Et  quelle idée quand même  de mettre un nom propre (Pierre) après un point d’exclamation pour dire s’il faut une majuscule ou une minuscule !
En fait, la règle ne s’applique pas uniquement à cette  interjection que vous citez, et cette interjection ne fait pas exception. La règle s’applique au point d’exclamation, à tout point d’exclamation.
Lorsque le point d’exclamation termine une phrase, il fait fonction aussi de point.  C’est alors une nouvelle phrase qui commence, et le point d’exclamation doit être  évidemment  suivi d’une majuscule. Dans le cas contraire, s’il ne termine pas une phrase, c’est une minuscule qu’il faut.
Sauf erreur grossière de ma part;   errare humanum est,  paraît-il   -:)
Cordialement.

Brad Grand maître Répondu le 28 août 2018
Ajouter un commentaire

Merci à vous deux pour ces réponses extrêmement complètes.

IslMoos Membre actif Répondu le 29 août 2018
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.