écrit-on « le monde des bébés et de leur famille » ou « le monde des bébés et de leurs familles » ?

écrit-on « le monde des bébés et de leur famille » ou « le monde des bébés et de leurs familles » ?

ANTHEA Débutant Demandé le 2 janvier 2017 dans Général
5 réponse(s)
 

Bonjour ANTHEA,

Chaque bébé ayant une seule famille, on serait tenté d’écrire leur au singulier.

Mais dans ce cas précis, quand il y a une seule chose ou un seul être (famille) pour chaque possesseur (bébé), le singulier et le pluriel sont possibles selon que l’on s’intéresse respectivement à chaque famille de chaque bébé ou à l’ensemble des familles.

En parlant du « monde des bébés et de leurs familles« , on prendra en considération et on discutera de l’ensemble des familles des bébés, donc des familles, en général, ayant un bébé.
Au singulier on envisage de parler précisément de la famille de chaque bébé.

Mais lisez l’article de Sandrine Campese sur le site du Projet Voltaire http://www.projet-voltaire.fr/blog/question-orthographe/leur-chapeau-leurs-chapeaux-adjectif-possessif-singulier-pluriel-accord

PhL Grand maître Répondu le 2 janvier 2017

On a le droit aux deux :
Le monde des bébés et de leur famille, si l’on considère – et c’est vrai- que chaque bébé a une famille.
Le monde des bébés et de leurs familles, si l’on prend toutes les familles relatives aux bébés pluriels.

Leur s’emploie pour un possesseur au pluriel mais on a le droit au singulier ou au pluriel dans votre exemple.

joelle Grand maître Répondu le 2 janvier 2017

Il semble qu’ici le choix ne soit pas si ouvert qu’il y paraît.

La phrase peut en effet s’analyser de deux manières :

1)  « Le monde des « bébés et de leur famille » » : il s’agit là du monde rassemblant « les bébés avec leur [unique] famille » ;

2)  « Le monde « des bébés » et de « leurs familles » » : il s’agit là du monde rassemblant, d’une part, « les bébés » et, d’autre part, « les familles desdits bébés » ; cette séparation entre les deux mondes semble pour le moins étonnante, comme si les bébés étaient détachés de leur famille ; ce n’est cependant, apparamment, pas ici le propos que de dissocier ces deux mondes ; on ne conçoit par ailleurs pas ici que chaque bébé puisse avoir plusieurs familles (c’est-à-dire plus d’une).

Dans les deux cas de figure, le nombre total de bébés et de familles est le même. L’analyse n°2 semble cependant particulièrement étrangère au sens commun.

Chaque bébé n’ayant qu’une seule famille (qui peut, certes, être étendue), j’opterais ici volontiers pour la version n°1 en écartant résolument la version n°2, bien trop décalée :

Ainsi, à mes yeux, la version la plus judicieuse, pour ne pas dire la seule pertinente dans ce contexte, serait :

« Le monde des bébés et de leur famille »

Scriba Maître Répondu le 6 janvier 2017

Au-delà de la question de l’accord au pluriel de « leur(s) famille(s) », on pourrait sans doute encore nuancer le propos en précisant que l’expression « le monde des bébés et de leur(s) famille(s) » est particulièrement ambiguë et discutable.

Cette expression comporte en effet deux notions qui se conjuguent difficilement.

1)  1ere notion : « le monde des bébés »

C’est un monde à part, chaque bébé est isolé des autres (je dis ici cela pour simplifier l’analyse) et perçoit le monde à sa manière. Le milieu des bébés n’existe pas.

On pourrait ainsi proposer une étude des bébés dans leur milieu, mais plus difficilement une étude de la « communauté des bébés ».

*

2) 2e notion : « le monde des familles des bébés »

L’expression reste maladroite. « Le monde des familles (des bébés) » est en effet une notion peu claire. De quoi parle-t-on réellement ? Des familles ayant des bébés ? Alors autant le dire simplement : « les familles des bébés » ou « les familles ayant des bébés » ou « l’ensemble des familles ayant des bébés », en renonçant à la locution « le monde de ».

Une étude sociologique (ou autre) des familles est ici tout à fait pertinente. Les familles ayant un bébé ou des bébés sont en effet bien souvent confrontées aux mêmes problématiques et aux mêmes difficultés.

*

Il y aurait donc là deux notions distinctes et la locution « le monde de » n’a pas le même sens selon qu’il s’agisse des bébés ou des familles.

Il est à cet égard grammaticalement délicat de fondre les deux notions dans un seul et même terme (« le monde »).

La proposition « le monde des bébés et de leur(s) familles(s) » pourrait ainsi éventuellement être reformulée sous la forme « Les mondes des bébés et de leur(s) familles ». Mais dans ce cas, il semble qu’on songerait alors davantage au monde des familles en tant qu’« univers de perception », comme peut l’être monde perçu par les bébés.

Donc l’ambiguïté demeure et la difficulté de fondre les deux notions en une seule reste présente.

*

Il conviendrait sans doute d’envisager de formuler plus précisément les choses, histoire de faire émerger l’idée maîtresse du propos.

Par exemple, en distinguant les choses :
– le monde des bébés : univers de perception des bébés, ou étude sur les bébés
– l’univers des familles : c’est-à-dire le cadre d’existence des familles
– les familles : c’est-à-dire l’ensemble des familles (d’une commune, de France, d’Europe,…)
– etc.

Être concis est bien sûr une bonne chose, à condition que cela ne se fasse pas au détriment du sens et de la clarté du propos. Sauf si l’intention est, précisément, d’égarer le lecteur.

Scriba Maître Répondu le 7 janvier 2017

Cumming inside a woman with no condom was the ultimate in pleasure and trust. I believe there are not many things that represent the closeness of two people, more that cumming inside on both individual sides. I trusted and cared for Amy. Amy felt the same bigbootyporn . I let loose and my seed coated her insides. The orgasm was incredible and hot. Amy kissed me passionately. I was creating real relationships and feelings for the women in my life. I felt so much closer to Amy after that experience, much more than the friends we had been previous. Especially this time because it was just the two of us and not with the group freeadultcam69.com .. None of my girls would ever compete with Lexi. Holly was a closest to Lexi but still nothing matched my bond with my wife.

lidivuta Débutant Répondu 3 jours auparavant
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.