Écrit-on « dictat » ou diktat ?

Je sais que les deux orthographes existent. Pourtant, « diktat » qui vient de l’allemand et sert en premier lieu à désigner le Traité de Versailles, a pris le pas sur la version française « dictat ». Je ne me demandais donc si « dictat » n’était pas devenu une orthographe caduque ?

1 réponse(s)
 

Bonne question ! Parce qu’elle pousse dans des retranchements inhabituels et des mélanges d’influences…

Tout d’abord un Ngram :
. Le terme latin dictat  est ancien. C’est la troisième personne du singulier du verbe passif dictare  (et non actif dicere , dire) et se traduit par « Il est dit ». J’ai cru percevoir qu’il était le premier mot de traités entre pays et suivi du contenu lui-même.
. Les deux termes se déploient après la capitulation allemande de 1918 et le traité de 1919. Normal, mais la version allemande (avec un k) prime largement, même en français, ce qui peut étonner. Mais c’était les Allemands qui le vivaient comme tel et se l’étaient appropriée. Ils répandirent le terme partout et en firent une des raisons de leur évolution historique.
. La forme diktat s’impose ensuite massivement sans conteste : elle reflète l’idée du déséquilibre excessif entre gagnant et perdant et le sentiment d’injustice qui s’ensuit.

Au total, je ne vois aucune raison de faire survivre la forme « dictat » sinon pour des raisons historiques et dans des documents spécialisés.
.

Chambaron Grand maître Répondu le 3 août 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.