« Dût-il », ou « dusse-t-il »

Bonjour cher·ère·s membres éclairé·e·s,

Quelle est la forme correcte dans la phrase qui suit ?

On ne s’élève pas sans en payer le prix, dusse-t-il en être sa vie à l’issue d’un combat terrifiant.

ou

On ne s’élève pas sans en payer le prix, dût-il en être sa vie à l’issue d’un combat terrifiant.

ou  autre ? (dusse-t-elle / dût-elle / … ?)

Un grand merci pour vos réponses!

voconces Amateur éclairé Demandé le 29 mars 2022 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

On ne s’élève pas sans en payer le prix, dût-on  perdre la vie à l’issue d’un combat terrifiant.

Il refuse l’autorité, dût-il en payer le prix.

Je ne prendrai pas ce traitement, dussé-je en mourir. (même si je dois en mourir).

 C’est très littér. [Au subj. imp. avec l’inversion du suj.] Dussé-je, dût-il, dussent… Synon. quand (bien) (même) (suivi du cond.).Dussé-je en mourir :

31. Oh! dussé-je, coupable aussi moi d’innocence, Reprendre l’habitude austère de l’absence, 
joelle Grand maître Répondu le 29 mars 2022

Attention ! Remarque : 

La liste qui suit contient les graphies de certains mots conformes aux propositions de rectifications de l’orthographe de 1990. Il est à noter que les graphies traditionnelles
sont toujours acceptées, car à l’instar de l’Académie française qui, en 1991, déclarait que les anciennes graphies demeuraient admises et qu’on ne pouvait pénaliser les nouvelles graphies…

Nouvelle graphie : dussè-je
Graphie traditionnelle : dussé-je

Cf. La Banque de dépannage linguistique

Prince Grand maître Répondu le 29 mars 2022

On ne saisit pas l’opportunité de cette déclaration, d’autant que la phrase n’est pas citée en entier.

le 29 mars 2022.

Merci Joëlle, la phrase complète est
La morale de l’histoire c’est qu’on ne s’élève pas sans en payer le prix, dût-il [ou dusse ???] en être sa vie à l’issue d’un combat terrifiant.
Dans la proposition que vous faites, certes beaucoup plus légère,
On ne s’élève pas sans en payer le prix, dût-on  perdre la vie à l’issue d’un combat terrifiant.
il me semble que le sens n’est pas tout à fait le même, perdre sa vie ne se rapportant plus explicitement au « prix à payer ».
S’il y a une autre proposition…
Merci

le 29 mars 2022.

Je comprends votre réaction, mais… mon problème est que je ne comprends pas la phrase que vous donnez, à partir de fût-il…
À quoi renvoie le pronom il, alors que le sujet référent est on ?
Que signifie « en être sa vie » ?
je ne vois pas, donc j’ai interprété.

le 29 mars 2022.

à partir de dût-il, pardon…

le 29 mars 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.