doute sur l’accord d’un verbe

Bonjour,

Dans cette phrase, j’ai un doute sur l’accord des verbes amener et remettre :

« En réalité, ces deux facettes sont indissociables l’une de l’autre : ne plus considérer le singe comme sacré, se moquer de lui en le voyant uniquement comme un animal amène les humains à se rendre compte de leur propre vulnérabilité et remet en jeu la distinction entre animaux et humains, entre sacré et terrestre. »

Seraient ils au pluriel par rapport aux « 2 facettes » ?

Merci de votre aide !

VirginieR Amateur éclairé Demandé le 9 novembre 2021 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour Vitginie,

On peut mettre au pluriel ou au singulier. 

Il s’agit de la même idée. Cf. L’accord du verbe, Henri Briet, de Boeck, Duculot

Cf. le Bon usage actuel, § 446,  Les donneurs sont des termes « neutres », « Les donneurs sont des infinitifs ».

« Mais il n’est pas interdit de mettre les receveurs au pluriel. » Le B.U., dans « Les donneurs sont des infinitifs ».

Prince Grand maître Répondu le 9 novembre 2021

En réalité, ces deux facettes sont indissociables l’une de l’autre : ne plus considérer le singe comme sacré, se moquer de lui en le voyant uniquement comme un animal amène les humains à se rendre compte de leur propre vulnérabilité et remet en jeu la distinction entre animaux et humains, entre sacré et terrestre. 

Un verbe rassemble autour de lui un certain nombre de mots au sein d’une même proposition.
Dans cette phrases nous avons plusieurs propositions :
Chaque proposition a son verbe (en gras)  et son ou ses sujets (soulignés):

En réalité, ces deux facettes sont indissociables l’une de l’autre :
ne plus considérer le singe comme sacré, se moquer de lui en le voyant uniquement comme un animal amène les humains à se rendre compte de leur propre vulnérabilité : ici on a deux sujets qui sont des propositions infinitives
En ce cas  l’accord du verbe se fait au singulier si on considère que les sujets sont des neutres ou font partie d’un même ensemble , ou au pluriel si on considère qu’ils représentent des actions  différentes avec l’idée d’addition.

et (ne plus considérer le singe comme sacré, se moquer de lui en le voyant uniquement comme un animal )* remet en jeu la distinction entre animaux et humains, entre sacré et terrestre. Même chose que précédemment.
*reprise des sujets sous entendue.

Pour votre phrase je préfère l’idée de neutre et choisirais le singulier pour le verbe.

Remarque : pour plus de clarté je n’ai pas mis en gras les verbes infinitifs des propositions infinitives

Tara Grand maître Répondu le 9 novembre 2021

C’est effectivement ce qui me semblait le plus simple pour le lecteur.
Merci beaucoup!

VirginieR Amateur éclairé Répondu le 9 novembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.