Dont/que

Bonjour chers experts,

J’aimerais avoir votre avis. J’ai un doute concernant la phrase suivante, mais je ne parviens pas à déterminer ce qui cloche :

Cette mention désigne principalement des prestations que X est le seul organisme de formation à proposer.

Je pense que c’est le pronom relatif que qui me dérange. Pourtant, son usage semble correct. Dont ne peut pas être utilisé ici en raison de la préposition des , n’est-ce pas ? Je me perds dans mes circonvolutions 🙂

Merci d’avance,
Phil

Phil94 Maître Demandé le 6 avril 2020 dans Question de langue

Ici vous utilisez l’article indéfini pluriel.

le 6 avril 2020.
3 réponse(s)
 

Votre phrase est juste, il faut réserver dont à d’autres cas et notamment aux verbes construits avec la préposition « de ».
Je m’occupe d’un dossier . C’est le dossier dont je m’occupe.
Il y a d’autres cas bien sûr mais si vous voulez des détails, n’hésitez pas.

joelle Grand maître Répondu le 6 avril 2020

Justement, si vous voulez en savoir plus, voyez cet article -clair- de la BDL.

Prince Grand maître Répondu le 6 avril 2020

Bonjour, je pense comme vous que le « des… que » ne sonne pas tout à fait juste ici.
Ce sont le sujet « mention », le verbe « désigner », et l’adverbe « principalement » qui se heurtent au point de rendre ambigu le statut de la relative (explicative ou déterminative).

1/ Relative déterminative ou explicative :
– Je vous offre les fleurs que j’ai cueillies : « que j’ai cueillies » n’est pas supprimable, et définit les fleurs, c’est une relative déterminative.
– Je vous offre des fleurs que j’ai cueillies : « que j’ai cueillies » est supprimable, c’est une relative explicative.
– Les prestations que je propose : la relative est déterminative (l’ensemble des prestations que je propose).
– Des prestations que je propose : la relative est explicative (ce sont des prestations, et je les propose).
On voit que classiquement, une relative déterminative suit un nom avec son article défini. Il y a bien sûr des exceptions, mais l’idée générale est là.
Si vous vouliez une relative déterminative (les prestations que je propose), alors vous êtes effectivement mal barré avec votre « des ».

2/ Le verbe « désigner » :
Il appelle un complément totalement déterminé, par un article défini, un nom, et une relative déterminative :
– La catégorie AB désigne les objets qui ont la caractéristique CD.
Cette phrase aurait moins de sens :
– La catégorie AB désigne des objets qui ont la caractéristique CD.
Donc vous avez raison, il faut en principe l’article « les ».

3/ L’adverbe « principalement » :
Vous avez donc compris qu’il faut l’article défini « les », mais pourtant vous souhaitez relativiser par un adverbe : les choses qui… mais pas toutes, ou pas seulement celles-là. Et cela vous impose le déterminant « des ».
D’abord, réfléchissez et répondez : en ajoutant « principalement », vous voulez dire (sens a) « cette mention désigne les objets qui ont cette caractéristique, mais pas tous« , ou (sens b) « cette mention désigne les objets qui ont cette caractéristique, mais pas seulement » ? Assurez-vous que vous maîtrisez parfaitement la différence entre ces deux sens. Dans les deux cas, reconnaissez que créer un « label » qui « désigne » « une chose bien précise », en y ajoutant un adverbe relativisant est au moins une faute de style. On ne comprend plus.

4/ Heurt entre « mention » et « désigner » :
* Une « mention » peut « s’appliquer » à tout et n’importe quoi, ce n’est pas aussi précis que « catégorie ». C’est une caractéristique de la classe et non une identification de la classe.
* « Désigner » est un mot précis qui devrait identifier une classe. Si vous ne souhaitez que donner certaines caractéristiques de cette classe, alors utilisez plutôt la notion : cette « mention » « s’applique » à cette classe.
Je ne connais pas votre métier, et peut-être que dans votre milieu professionnel « une mention peut désigner ». Mais personnellement je choisirais :
– Cette mention s’applique à des produits qui… + explicative (auquel cas on peut relativiser : cette mention s’applique (surtout, principalement) à des produits qui…).
– Cette catégorie désigne les produits qui… + déterminative (auquel cas on peut difficilement relativiser).
À mon sens (mais c’est juste mon approche de ces mots), vous devez utiliser les couples « cette mention / s’applique à », ou « cette catégorie / désigne ».
D’autres mots peuvent mieux vous convenir, mais vous devez trouver le bon couple sujet / verbe.
Avec « cette mention s’applique à », vous pouvez relativiser et continuer par « des produits qui + relative explicative« .
Avec « cette catégorie désigne », vous pouvez moins facilement relativiser, et on attend « les produits qui + relative déterminative« .

5/ Je cesse ici de réfléchir à l’adverbe.
Quand vous aurez choisi votre couple sujet / verbe, je pourrai recommencer à réfléchir à la possibilité de mettre un adverbe relativisant, et à sa place dans la phase, selon qu’il signifiera « ces prestations, mais pas toutes« , ou « ces prestations, mais pas seulement« .

6/ Dans cette attente, je vous propose :
– Très flou : Cette mention s’applique (entre autres) à des prestations (certaines prestations) que je propose (relative explicative).
– Très précis : Cette catégorie désigne (précisément) les prestations (toutes) que je propose (relative déterminative).
– Votre phrase se situe selon moi entre les deux puisque vous mélangez « mention », « désigner », « les ou des », mais c’est à vous de commencer par bien articuler la phrase pour savoir comment vous pouvez éventuellement introduire un adverbe relativisant.

7/ Je ne serais pas surpris que vous ayez approché le problème en parlant de « dont », car en effet il reste dans la langue une légère trace de « parmi les » dans le déterminant indéfini pluriel « des ».

8/ Je vous remercie de me faire un retour pour que je voie si j’ai bien analysé la difficulté que vous rencontrez, et comment vous l’aurez résolue.

Concorde Amateur éclairé Répondu le 6 avril 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.