donner et donateur

Bonjour,
est-ce quelqu’un saurait pourquoi il y a un n à donateur quand il y en a deux à donner ?

Binome Débutant Demandé le 4 février 2022 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Voici des remarques sur le pourquoi et le comment : en commentaire l’excellent Chambaron
 

À l’intérieur d’une même famille de mots, il arrive que la consonne double devienne simple dans les dérivés.

Voici les pièges qui sont à connaître :

 

 

 

    • rationnel mais rationalité

 

    • sonner mais sonoritéconsonance

 

    • honneur mais honorer

 

    • résonner mais résonance

 

    • donner mais donation

 

    • coordonner mais coordination.

 

 

 

 

 

Les Rectifications de l’orthographe de 1990 ont toutefois corrigé certaines de ces anomalies : ainsi on peut écrire persiffler et boursouffler comme siffler, ou combattif comme combattrebonhommie comme bonhomme : c’est certainement plus logique !

 

 

 

 

 

joelle Grand maître Répondu le 4 février 2022

Bien qu’issu du latin donator, le mot a d’abord été francisé en donnateur  (attestation de 1320 selon le CNRTL) avant de reperdre la consonne doublée., sans raison visible, et de figurer ainsi dans les premiers dictionnaires (déjà en 1606 chez Nicot). Vu de notre époque, il s’agit clairement d’une anomalie qu’auraient pu corriger les rectifications de 1990. Un oubli peut-être, mais ce n’est pas le seul. À témoin cette citation d’un dictionnaire analogique que j’utilise régulièrement car très différent des dictionnaires purement alphabétiques :
« Clédat 1930 p. 74, à propos de  la contradiction entre donation et donner, honorer et honneur, sonore et sonner  : ,,il reste à consacrer dans l’écriture l’unité rétablie de ces familles de mots« . »

À défaut d’une opinion de linguiste reconnu, je hasarderais l’idée personnelle suivante : le monde du droit occupe dans la langue une place à part et déroge à maints  usages ou règles du français courant ou même littéraire. La raison en est sans doute la nécessité propre et interne  de maintenir un jargon spécifique au long des siècles qui n’existait pas pour d’autres domaines. On trouve donc, de manière éparse et parfois folklorique, des mots, tournures, acceptions qui n’ont plus cours que dans le monde juridique et choquent un peu le sens commun de nos contemporains.

Un article ayant été consacré par le blogue du Projet Voltaire aux questions de doublements de consonnes, (http://www.projet-voltaire.fr/blog/origines/doubles-consonnes-origine-sens-orthographe-2), je pose la question et vous pourrez y suivre les réponses.

le 5 février 2022.

Le pourquoi, on ne le connaît pas.C’est ce qu’il me semble du moins.  En tous cas, mes recherches sont restées vaines.

Tara Grand maître Répondu le 4 février 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.