Doit-on mettre une virgule avant un gérondif dans une incise ?

Dans le cas d’un dialogue, y a-t-il une règle concernant la ponctuation avec le gérondif après une réplique, donc dans l’incise ? Exemples :

—Je vais bien, dit-il en souriant.

—Je pense que tu mens, répondit-elle, en essayant de ne pas prendre un ton accusateur.

La virgule doit-elle être ajoutée ou supprimée ?

Totoro Membre actif Demandé le 4 février 2022 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

 » L’incise signale que l’on rapporte les paroles de quelqu’un. Le sujet est alors placé après le verbe :

    • Il vous faut, dit-il, manger plus de fruits et de légumes.

 

    • Je n’ai aucune conviction politique, a-t-il déclaré en souriant.   

 

L’incise et l’incidente peuvent toutes les deux être retranchées de l’énoncé sans nuire au sens de ce dernier. Il faut donc les séparer du reste de la phrase par des virgules. »

Termium. Ponctuation. Incise

Prince Grand maître Répondu le 4 février 2022

Ça dépend de ce qu’il y a avant ce dont on se demande si  c’est une incise et de ce qu’il y a après.  Relire ma précédente réponse (pénultième phrase). Si cette condition n’est pas remplie, l’on peut soutenir que ce n’est pas une incise.

Prince Grand maître Répondu le 5 février 2022

—Je pense que tu mens, répondit-elle en essayant de ne pas prendre un ton accusateur.

Pour moi, l’incise doit être entre deux virgules ou comme dans votre phrase entre une virgule et un point final. Dans ce cas, c’est une incise un peu longue.

De cette façon, vous évitez l’équivoque : si vous mettez une virgule après « répondit-elle », on risque de penser que « en essayant de ne pas prendre un ton accusateur est la fin de la réplique : je pense que tu mens en essayant de ne pas prendre un ton accusateur.

L’emploi de la virgule double permet de marquer l’insertion de la proposition incise; on met ainsi une virgule avant et après l’incise, puisqu’il s’agit d’un élément ajouté, qui n’appartient pas  à la phrase où il s’insère.

Exemples :

– Je n’arrive pas à croire, dit-il, que tu as oublié ce que je t’avais demandé.

– Il veut sûrement me faire comprendre, pensa-t-elle, que ce genre de chose ne l’intéresse pas.

joelle Grand maître Répondu le 4 février 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.