Discours direct

Répondu

Dans la phrase suivante : cessez!,cessez! voulait elle hurler.
S agit il d une bribe de monologue rapporté cité sur le mode de discours direct mais sans être un discours direct compte tenu de la sémantique de l incise ( vouloir à l imparfait)w
Est ce exact?
Merci bonne soirée

Kind Érudit Demandé le 29 octobre 2019 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Les paroles n’ont effectivement pas eu lieu, mais elles sont présentes dans la pensée du personnage et c’est ce qui compte.
Ce sont justement les éléments cités par Joëlle qui fait qu’on reconnait, dans un texte, le discours direct, et ils sont présents dans : « Cessez! Cessez! » : le verbe introducteur de paroles  « hurler », l’impératif et le point d’exclamation; les guillemets.

Je pense que vous employez le mot « monologue » à tort, pensant sans doute à l’expression « monologue intérieur ».
Monologue : discours qu’une personne seule se tient à elle-même.
Monologue intérieur : suite de pensées plus ou moins formulées, rêverie, entretien muet d’une personne avec elle-même.
Mais même dans les deux cas, « monologue » indique une suite de paroles ou de pensées et non juste quelques mots.

Tara Grand maître Répondu le 30 octobre 2019

J étudié en effet les procédés littéraires qui tentent de rendre compte de la pensée émergente des personnages : monologue intérieur, flux de conscience…
Dans l extrait que je travaille j observe des fragments de monologue rapporté en dos ou direct avec des reprises du narrateur.

le 30 octobre 2019.

Bonjour
Peut on dire que la phrase suivante est un monologue intérieur :
Me demande comment je lui apparais . Haut comme une tour?Non, elle me saute sur le dos.

Discours direct celle ci:
A peur des poulets, dit-il moqueur.A peur des pou-poissons. Jamais vu une minouche aussi sotte que cette minouche là.
Joyce Ulysse

le 31 octobre 2019.

Une bribe de monologue ? Où est la totalité du monologue ? Qui peut le savoir ?
Le temps du verbe introducteur « voulait-elle » est l’imparfait qui est un temps du récit.
donc pour moi c’est du discours direct.
J’ai l’impression que vous insistez sur les temps mais je ne comprends pas pourquoi : un discours est dans un récit qui peut être au passé. Le présent n’a pas l’exclusivité.

Rappel des règles :
Discours direct : Les paroles sont rapportées telles quelles, sans être modifiées. On remarque la présence des guillemets précédés de 2 points et de verbes introducteurs comme (demander ou répondre, dire…). On peut également trouver des points d’interrogation ou d’exclamation…

joelle Grand maître Répondu le 29 octobre 2019

Oui c est vrai vous avez raison mais je trouvais que l intervention du narrateur par l incise à l imparfait témoignait d une volonté intérieure du personnage qui n avait pas lieu donc je le ressentais plus comme un fragment de monologue rapporté et pas seulement un discours direct au sens qu on le retrouve dans les dialogues.
J espère être claire… merci

Kind Érudit Répondu le 29 octobre 2019

Oui j étudie en effet le monologue intérieur le flux de conscience ….
Les procédés littéraires qui tentent de retranscrire les pensées émergentes des personnages.
Je pensais avoir reconnu dans cette phrase en discours direct un fragment de monologue rapporté.
Je vous remercie de votre aide

Kind Érudit Répondu le 30 octobre 2019
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.