deux couleurs qualifiant un substantif féminin au singulier…

Répondu

Bonsoir,
Correctrice depuis 31 ans (!!) nous disputons entre collègues encore aujourd’hui souvent à propos de cet accord délicat, de genre et non de nombre… Impossible, pour certain-e-s d’entre nous de nous mettre… d’accord !
Bien.
Doit-on écrire :
une vache noire et blanche, une voiture rouge et noire…
Ou bien :
une vache noir et blanc, une voiture rouge et noir

Je sais bien qu’on dit « un photo noir et blanc », sous-entendu « en noir et blanc »… mais pour la vache, la voiture… cela ne me convainc pas, et je ne trouve nulle part jamais aucune règle claire et tranchée sur cette question.

marian Débutant Demandé le 15 septembre 2017 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour marian.

Au pluriel, l’accord des deux adjectifs ou leur invariabilité permet d’éviter toute équivoque.

– Accord : Des vaches noires et blanches sont entièrement noires pour les unes et entièrement blanches pour les autres.
– Invariabilité : Des vaches noir et blanc sont toutes bicolores.

Au singulier, les adjectifs unis par et  sont invariables : une vache noir et blanc. Étant seule, elle présente de fait les deux couleurs.
Une voiture rouge et noir.

PhL Grand maître Répondu le 15 septembre 2017

Chère collègue,
Il n’est jamais trop tard pour découvrir un aspect des subtilités de notre langue, mais je me demande comment vous avez pu traverser toutes ces années en doutant de celle-ci.
L’Académie se fait un plaisir de lever le doute qui vous ronge et vous allez avoir une réponse en cliquant ICI.
C’est utile au moins une fois par an, pour notre fête nationale, où l’on aurait tendance à confondre les drapeaux bleu, blanc et rouge de notre pays avec les fanions bleus, blancs ou rouges d’une fête foraine…

Chambaron Grand maître Répondu le 15 septembre 2017

Bonsoir, et merci à vous deux.
Le pluriel, je maîtrise (heureusement) depuis longtemps ; quant au singulier, seule la seconde réponse m’en apporte une (la vôtre, Chambaron, ne traitant que du pluriel). Mais PhL, pourriez-vous m’indiquer vos sources, s’il vous plaît ?

marian Débutant Répondu le 16 septembre 2017

Ici  et  

Cette discussion pourrait aussi vous intéresser.

le 16 septembre 2017.

@marian
Votre remarque est justifiée, mais il semblait superflu de rappeler que les accords d’adjectifs de couleurs se font toujours en genre et en nombre. Même l’Académie ne le précise pas dans ses exemples (cela figure en en-tête de l’article)…

le 16 septembre 2017.

La réponse n’est pas aussi tranchée que le le laisse paraître.
En effet il semble que les grammairiens hésitent entre accord et invariabilité dans le cas d’un nom au singulier mais que l’invariabilité l’emporte.
Vous trouverez une discussion intéressante sur ce sujet dans le même forum.
Il n’y a donc pas de règle précise à ma connaissance, et la littérature fournit des exemples d’accord et d’invariabilité.
Si l’on reprend la réponse donnée par l’Académie, donnée en référence par Chambaron, on choisira l’invariabilité :
« Lorsque plusieurs adjectifs de couleur sont associés par la conjonction de coordination et :

ils restent invariables s’ils qualifient des objets bicolores, tricolores, etc. : des drapeaux bleu, blanc, rouge (chaque drapeau est tricolore), des écharpes rouge et noir (chaque écharpe est bicolore) ;

– ils varient s’ils qualifient des objets unis : des drapeaux bleus, blancs, rouges (certains drapeaux sont bleus, d’autres sont blancs, d’autres encore sont rouges), des écharpes rouges et noires(certaines écharpes sont rouges, d’autres sont noires). »

le 16 septembre 2017.

Merci à tous.
J’en conclus qu’il vaut mieux pencher pour l’invariabilité, tout en usant d’une certaine souplesse – ce qui me plaît.
Mais vu le niveau de langue de l’ouvrage sur lequel je travaille, je cesse de me poser la question, en tout cas. Encore merci.

marian Débutant Répondu le 16 septembre 2017

Un exemple cohérent.

La voiture de Pierre est blanche. Le blanc est la couleur dominante. Celle de Jean est noire. Complètement noire. D’un noir de jais.
La mode actuelle est aux carrosseries bicolores.  Paul, lui,  se pavane dans sa DS3 noir et blanc.

le 16 septembre 2017.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.