« des phrases tu as écrit(es) »

Bonjour,
Bien que maîtrisant l’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir dans son « usage classique » (selon la place du COD), j’ai un énorme doute en ce qui concerne les phrases que j’aurais tendance à qualifier de « poétiques », c’est-à-dire quand les groupes de mots sont inversés.
Doit-on écrire « des pommes tu as mangées » ou « des pommes tu as mangé » ?
J’ai beau essayer de remplacer par un autre verbe (exemple : écrire), je n’arrive pas à déterminer s’il faut dire « des phrases tu as écrites » ou « des phrases tu as écrit ».
Par ailleurs, faut-il insérer une virgule entre les deux groupes de mots ?
J’ai effectué quelques recherches sur Internet, mais je n’ai trouvé aucune réponse à ces questions. J’espère donc que vous pourrez m’éclairer !
Merci pour votre aide.
Lichette Membre actif Demandé le 12 juillet 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Bonjour Lichette, c’est une question très intéressante… De mémoire, elle a déjà été posée (je ne sais plus si c’était ici) mais la réponse ne m’avait pas satisfait. À première vue, l’application « bête et méchante » de la règle bien connue du COD placé « avant » conduirait à accorder le participe. Cependant c’est cette interprétation de « avant » qui personnellement me gêne car ici il s’agit d’un « avant » purement… géographique, si je puis dire, en tout cas qui n’a rien de fonctionnel (il résulte d’une simple inversion « poétique » comme vous le soulignez). Ici le sens de la phrase est clairement « tu as écrit des phrases » et selon l’analyse grammaticale de ses composants il ne faut pas faire l’accord. Pour moi, l’inversion « artificielle » groupe verbal/complément n’y change rien, et je ne ferais donc pas l’accord : des phrases tu as écrit, des pommes tu as mangé. Cependant, n’ayant pas de référence fiable sous la main, je ne saurais être affirmatif et je m’en remets donc à l’avis de nos experts.

Edit : en cherchant sur Internet, je trouve cette strophe de Gérard de Nerval :

«  Douleur bruyante est bien vite passée :
     Depuis trois ans, d’autres émotions,
     Des biens, des maux, – des révolutions, –
     Ont dans les murs sa mémoire effacée. »

L’orthographe de effacée dans le dernier vers vient manifestement en contradiction avec mon raisonnement précédent. Toutes les occurrences de ce poème que j’ai vues sur la Toile la reprennent à l’identique, ce qui dans l’absolu ne prouve pas qu’elle soit correcte, mais tout de même… j’ai un doute. Néanmoins, mon ressenti personnel reste qu’il ne faudrait pas faire l’accord (Ont dans les murs sa mémoire effacé).

ChristianF Grand maître Répondu le 12 juillet 2018

Bonjour Lichette,

Je partage l’avis de ChristianF. L’inversion est ici facultative. Il s’agit d’une figure de style imposée par le langage poétique mais pas par la syntaxe. Il n’y a pas lieu de modifier les accords.

Je ne mettrais pas de virgule après le COD : des pommes tu as mangé.
L’inversion permettant déjà de mettre en valeur le COD, il me semble inutile d’y ajouter une virgule qui aurait le même rôle.

PhL Grand maître Répondu le 12 juillet 2018

Ce que vous qualifiez de poétique est quand même une bizarrerie syntaxique que je n’encourage pas…
Sauf à le disposer comme un calligrame et donc à juxtaposer des groupes de mots qui n’ont aucun lien grammaticalement parlant. Alors là, en effet la question de l’accord ne se pose pas.

La forme « correcte » pour la mise en valeur est bien : des phrases, tu en as écrit.

joelle Grand maître Répondu le 12 juillet 2018

Quelques citations de Maître Yoda je vous aurais bien proposé(es ?), mais de sa légitimité, sûr je ne suis pas. De cet exemple plus classique que pensez-vous ? 🤓

le 12 juillet 2018.

Oui c’est bien grandiloquent…Vous avez raison, c’est édifiant, mais qui s’exprimerait ainsi aujourd’hui dans la rédaction professionnelle courante. D’autres traductions existent.

le 12 juillet 2018.

Débat fort intéressant.
Je note que seul des pronoms sont concernés par la règle du COD avant : le, la, les, et que. Ce qui me fait pencher pour la règle dite du Joda, « Des pommes, j’ai mangé ; des padawans, j’ai formé. »
Cela étant, il faudrait demander à Marot (Clément) ce qu’il avait en tête quand il a décidé d’imposer cette règle du COD avant. Que je sache, on accordait avec le sujet, auparavant.
Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,….

e_magnin Grand maître Répondu le 12 juillet 2018

Déjà évoqué en effet, l’accord du participe passé dans sa version casse-tête actuelle été fixé beaucoup plus récemment que la poésie de Marot.

le 12 juillet 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.