Des photos comme j’en avais VU/ des photos comme je n’en avais jamais VUES. Est-ce correct

Comment accorder le participe et pourquoi l’accorder ou non ?

Simone Débutant Demandé le 25 novembre 2014 dans Accords

Simone, nous vous invitons à sélectionner une des réponses apportées à votre question afin d’indiquer celle qui a votre préférence.
Pour plus d’informations : https://www.question-orthographe.fr/votez-pour-votre-reponse-preferee/

le 29 novembre 2014.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Bonne question, car la règle dans ce cas déroge quelque peu à celle d’accorder le participe avec le COD.

Dans ce type de tournure, le « en » se substitue au COD et prend un genre neutre.  Si j’écris : « J’en ai bavé » , le « en » n’a pas de genre propre. Il remplace au choix  » des ronds de chapeaux », « pendant longtemps », « injustement » ou que sais-je encore selon le contexte. Donc, on ne marque pas le genre et la phrase correcte est : « des photos comme je n’en ai jamais vu« .

Pour les sceptiques, reprenons l’expression courante : « Des vertes et des pas mûres, j’en ai vu « . On ne sait pas à quoi se rapporte « en », et pourtant les deux adjectifs qui précèdent sont féminins…

NB : il me semble que cette difficulté est traitée dans le module Excellence du Projet Voltaire.

Chambaron Grand maître Répondu le 25 novembre 2014

Chambaron a raison (ça rime, c’est bien), mais il faut préciser pour tout compliquer que parfois, « en » renvoie à un COI et non à un COD et
le participe passé va donc s’accorder (si le COD est placé avant) :

« Mes parents vont bien. Je suis contente des nouvelles que j’en ai reçues.  » Cette phrase est juste, pourquoi ?

Parce que « en » représente : mes parents (j’ai reçu des nouvelles DE mes parents = COI).

Donc « en » ne se rapportant pas aux nouvelles, il FAUT accorder reçues avec nouvelles, qui reste COD placé avant.

Bien sûr : Des fleurs, j’en ai acheté. Là, on reprend la règle de base.
Désolée, Jean-Louis, …

joelle Grand maître Répondu le 26 novembre 2014

Pardon de laisser un commentaire qui ne fait pas avancer les choses, mais je souhaitais simplement dire que le sujet m’intéressait aussi. Je vais donc prendre soin de bien suivre ce qu’il se dit.

Jean-Louis Amateur éclairé Répondu le 26 novembre 2014

Bonjour
Tout de même, « Mes parents vont bien, je suis contente des nouvelles que j’en ai reçues » fait tellement bizarre que pour ma part j’irais vers une autre formulation (ça fait travailler les méninges et on pourra même aboutir à quelque chose d’aussi parlant, sans la gêne que ce « reçues » provoque).
… des nouvelles qu’on m’a données d’eux (ou qu’ils m’ont données, car au fond on ne sait pas si les nouvelles de la santé des parents ont été données par les parents eux-mêmes ou par quelqu’un qui les connaît).
Et pas mal d’autres options…

Emsi Érudit Répondu 4 jours auparavant

C’était un exemple « pédagogique » pour faire comprendre la règle de grammaire, donc sans contexte précis.
Mais ce n’est pas une formulation bizarre.

4 jours auparavant.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.