Des choses de genre(s) différent(s) / travailler en série(s)

Répondu

Bonsoir,
J’ai trois nouvelles interrogations à soumettre.

1) Mettriez-vous « esclave » et « genre différent » au pluriel dans ces phrases ?
– Ces gens ont une vie d’esclave(s)
– Ces choses sont de genre(s) différent(s)

2) Dans cette phrase, j’ai accordé l’adjectif « noir » avec les deux sujets car il qualifie les deux. Mais j’ai accordé le verbe au singulier car un seul peut faire l’action. Le fait d’accorder l’adjectif avec les deux sujets et le verbe avec un, est-il correct selon-vous ?
– La robe ou la juge noires sera portée par ta sœur

3) Faut-il mettre au pluriel « série » ? Ça peut paraître pour du langage familier, mais en fait « travailler en série(s) » signifie faire plusieurs séries sur un appareil de musculation. Je me demande si on peut compter les séries ou s’il s’agit de la façon dont il travaille comme dans la seconde phrase.
– Il travaille en série(s) de huit répétitions
– Les célibataires vivent en appartement (on s’en fiche qu’il y en ait plusieurs, c’est la façon dont ils vivent)

Merci de nouveau pour vos réponses

Tony Grand maître Demandé le 19 avril 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonsoir Tony,

1) à partir du moment où vous choisissez de mettre une vie, d’esclave doit rester au singulier (avec des vies vous auriez le choix entre d’esclaves ou d’esclave, selon que vous considérez les individus ou la classe dans son ensemble). Et de genres différents au pluriel puisque pour qu’ils soient différents, il faut bien qu’il y ait plusieurs genres (à moins que vous ne vouliez dire que toutes ces choses sont d’un même genre, différent d’un autre genre que vous auriez cité plus tôt).

2) je n’arrive pas à décider si cette phrase est correcte ou non, en tout cas elle sonne bizarrement. Il vaudrait mieux ici répéter l’adjectif : la robe noire ou la jupe noire sera portée par ta sœur (la voix passive d’ailleurs ne s’impose pas, il serait plus simple de dire ta sœur portera la jupe noire ou la robe noire).

3) je mettrais plutôt il travaille par séries de huit répétitions (séries au pluriel puisqu’il y a plusieurs séries). Et vivre en appartement est une expression courante dans laquelle en appartement reste effectivement au singulier (si on voulait insister sur les appartements individuels on dirait que les célibataires vivent dans des appartements).

ChristianF Grand maître Répondu le 19 avril 2018

Rebonsoir Christian,
Merci encore une fois.
Une remarque quant au point 2. Il est vrai que cette question est intéressante, car je ne l’ai jamais vue traitée. Même dans le « Bon Usage » ce genre de situation n’y figure pas. J’ai appliqué la règle de l’accord de l’adjectif avec les deux sujets pour éviter de le répéter, mais j’ai accordé le verbe au singulier selon le sens. Il fallait y penser ! 🙂
Bon, je pense que cela est une nouvelle fois discutable malgré tout ..

le 19 avril 2018.

J’ai un doute sur le fait que dans la toute première phrase, une vie impose de mettre « esclave » au singulier. On pourrait le remplacer par « Ces gens ont la même vie que celle des esclaves », formulation beaucoup plus lourde, je vous l’accorde, c’est juste pour comprendre en quoi une vie détermine le singulier ou le pluriel pour la suite.
Je pense qu’une fois encore, le mot en question peut être soit un générique (singulier), soit un ensemble (pluriel) et son orthographe détermine le sens qu’on lui donne.
Qu’en pensez-vous ?

Clic Grand maître Répondu le 19 avril 2018

Bonsoir Clic, effectivement vous avez raison, ces gens ont une vie d’esclaves peut se concevoir (ils ont une vie comparable à celle des esclaves). Cependant même si cette formulation est grammaticalement correcte, l’opposition singulier/pluriel me gêne un peu et j’ai tendance à préférer le tout singulier une vie d’esclave que je trouve plus homogène…

le 19 avril 2018.

Bonsoir Clic,
Vous avez raison, bien vu ! Ce qui laisse une marge de manœuvre. Votre raisonnement serait une tournure elliptique. Finalement, on peut tout imaginer 🙂

le 19 avril 2018.

Ou plutôt un tour sylleptique devrais-je dire non pas elliptique. On accorde selon le sens

le 19 avril 2018.

Moralité : à partir du moment où la grammaire ne nous interdit rien ni ne nous dicte une loi absolue, chacun peut s’exprimer comme il l’entend, et la vraie question à se poser devient donc : qu’ai-je envie de dire ?

le 20 avril 2018.

Tout à fait, merci Clic

le 20 avril 2018.

Clic, vous vous compliquez, il me semble, la vie.  Une vie de chevaux ou une vie de cheval ?
Réponse évidente, non ? Et une vie de chien, de bâton de chaise, de nabab…

Tony, vous écrivez « Bon, je pense que cela est une nouvelle fois discutable malgré tout ».
Je partage l’analyse de ChristianF sur les deux points qu’il évoque :
1) la voix active est préférable : Ta sœur portera la robe ou la jupe…
2) vous ne pouvez pas, ici, mettre noir en facteur. Mais je n’arrive pas à savoir pourquoi, en dehors du fait que je ne le « sens » pas.
Je préfèrerais : « Ta sœur portera la robe noire, ou la jupe de la même couleur »
OU « Ta sœur portera soit la robe noire, soit la jupe noire. »

Avec ET, ce serait éventuellement possible :  Ta sœur portera la robe et la chemise noires.
Mais ça ne plaît guère plus.

Appel aux stylistes !

e_magnin Grand maître Répondu le 21 avril 2018

Bonjour e_magnin,
Je partage votre analyse quant au point 1. Une vie de cheval est pertinent donc c’est pareil pour ma phrase.
Quant au point 2, je ne suis pas d’accord. Rien empêche d’écrire « noir » au pluriel pour éviter sa répétition qui fait lourde. Selon le « Bon Usage » et le site « français facile » il est d’usage d’accorder l’épithète au pluriel avec la conjonction « ou » chaque fois que cela est possible pour éviter toute ambiguïté.
Par exemple :
– Une voyelle ou un H muet (muet ne décrit que « H » )
– Ta soeur portera une robe ou une jupe noires (« noir » décrit évidemment les deux )
Il faut l’écrire au pluriel sauf si on le répète après chaque nom, cela va de soi

le 21 avril 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.