Demandai-je/demandé-je

Bonjour,

Je me demandais, dans un texte où les incises sont conjuguées au passé simple, faut-il écrire demandai-je ou demandé-je ?

Merci !

Naya Grand maître Demandé le 18 mars 2022 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour,

Il vaut mieux vous en tenir à une à une uniformité.
C’est principalement littéraire. Cela s’applique au présent de l’indicatif et à l’imparfait du  subjonctif, lui aussi rare.

« L’INVERSION DU SUJET « JE » AU PRÉSENT

Quand le e muet s’accentue

LE 29 NOVEMBRE 2016PAR CHRISTINE OUINDANS CONJUGAISONTEMPS ET MODES

 

En tant qu’éditrice de romans, je reçois régulièrement des messages de lecteurs et de lectrices attentifs, qui ont relevé des coquilles ou même des fautes dans certains livres. Je leur en suis très reconnaissante, car cela permet d’effectuer les corrections lors des réimpressions. Cependant, il arrive parfois que les « erreurs » indiquées n’en soient pas et témoignent plutôt d’un usage peu fréquent, d’où découle une méconnaissance de la grammaire.

Ainsi, plusieurs lecteurs ont cru noter une inexactitude dans des phrases conjuguées au présent de l’indicatif et construites avec inversion du sujet « je » (prenons l’exemple de décidé-je qui a pu leur paraître fautif). Or, lorsque le verbe conjugué au présent se termine par un e muet à la première personne du singulier (ce qui est le cas de presque tous les verbes du premier groupe), on doit l’écrire avec un accent aigu, tout en le prononçant comme s’il portait un accent grave*. Voici quelques autres exemples :

« Cette robe me va divinement bien, pensé-je en m’admirant dans le miroir. » (se prononce pensè-je)

« Quelle magnifique journée ! m’exclamé-je. »

On utilise le même principe dans les phrases interrogatives :

« Dansé-je aussi bien qu’elle ? »  (se prononce dansè-je)

« Pourquoi hésité-je à partir en voyage ? »

« Quel est le meilleur itinéraire ? me demandé-je. »

En effet, sans cet accent qui peut paraître bizarre, la phrase serait imprononçable : « pense-je, danse-je, hésite-je ou demande-je » se disent assez mal. On le dit peu, d’ailleurs, car cette tournure est essentiellement littéraire. Dans le langage parlé, les interrogations s’énoncent plutôt ainsi :

« Est-ce que je danse aussi bien qu’elle ? » ou « Pourquoi est-ce que j’hésite à partir en voyage ? »

Rappelons que cette règle s’applique aussi à l’imparfait du subjonctif des verbes du troisième groupe, mode lui aussi essentiellement littéraire et peu utilisé. Voici quelques exemples tirés de la littérature :

« Il faut que je m’appuie contre le poêle, dussé-je passer par la fenêtre ! » réclame le Bonhomme de neige du conte d’Andersen.

« Quels traitements cruels n’eussé-je point essuyés ? » s’indigne Jean-Jacques Rousseau dans Les confessions.

*Mentionnons enfin que la réforme de l’orthographe de 1990 comporte une recommandation à ce sujet. En effet, puisque le é se prononce en réalité è dans ce cas particulier d’euphonie, elle propose de remplacer l’accent aigu par un accent grave.

 

 

 

 

Prince Grand maître Répondu le 18 mars 2022

Bonjour,

Merci à vous deux pour vos réponses.

J’ai conscience que « demandé-je » est correct, mais je voulais être sûre du fait de ne pas l’utiliser dans un texte au passé simple. Donc, si tout le reste est bien et bien conjugué au passé simple, il vaut mieux opter pour demandai-je, c’est bien ça ?
Naya Grand maître Répondu le 18 mars 2022

Oui.

le 18 mars 2022.

Puisque vous écrivez que vous voulez conjuguer les incises au passé simple, il suffit de chercher le passé simple de « demander » à la première personne du singulier : c’est « demandai ».

Si c’est un texte au passé simple, les incises sont effectivement conjuguées au passé simple, même si les dialogues sont au présent.
1. Paul se réveilla.
— Où suis-je, demanda-t-il
2. Je me réveillai.
— Où suis-je, demandai-je

Dans un texte au présent, quand on inverse sujet et verbe, « je demande » devient « demandé-je », et l’accent sert uniquement à faciliter la prononciation.
3. Paul se réveille.
— Où suis-je, demande-t-il
4. Je me réveille.
— Où suis-je, demandé-je

Anonyme Débutant Répondu le 18 mars 2022

Ou demandè-je (cf. la « réforme » de 1990).

le 18 mars 2022.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.