Défiance /méfiance distinction et nuance

Bonsoir à tous,

Je me permets de vous demander quelle distinction vous faites entre défiance et méfiance ??? Je n’arrive pas à percevoir de nuance…

Malgré mes recherches dans le dictionnaire je ne vois pas…

Je ne sais pas si le sujet peut être posé sur ce forum d’autant plus qu’a priori il est spécifique à la grammaire/ orthographe.

Je tente le coup.

Merci pour vos explications.

Ps: je cherche vraiment une difference, ils paraissent synonyme dans ma tête, mais dans le cadre de l’annale d’un concours, un sujet a été posé avec les deux termes. Il faut donc les distinguer.

lilasdps740 Membre actif Demandé le 24 janvier 2019 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

7 réponse(s)
 

Bonsoir,

Pour moi la méfiance est un trait de caractère et la défiance est le manque de confiance après réflexion.
Est ce que l’exemple qui vous a fait douter correspond à cette vision ?

Sylvamat Grand maître Répondu le 24 janvier 2019

Bonsoir,

Sans chercher à disserter sur le sujet voici son intitulé exact : « Défiance méfiance ou confiance dans la société contemporaine ».

Malheureusement pour moi les deux termes « méfiance et défiance sont synonymes ! Je n’arrive pas à les nuancer. Pourtant, si le sujet est formulé de cette manière, il y a forcement une distinction a opérée. Je vois mal un correcteur s’amuser à utiliser deux termes synonymes dans la même phrase.

Vous avez certainement raison, c est peut être ces sens qu’il faut retenir.

lilasdps740 Membre actif Répondu le 24 janvier 2019

Le CNRTL qualifie la défiance comme le sentiment de celui qui se défie et effectivement le sens est assez proche de méfiance (doute, crainte…), voire synonyme.
En revanche, si l’on regarde la signification de « défier » le verbe non pronominal glisse vers la notion de défi et peut-être y verra-t-on la nuance d’opposition, de provocation. Ainsi, si la méfiance crée de la circonspection, la défiance peut induire de la suspicion et à ce titre une mise en question plus explicite.

joelle Grand maître Répondu le 25 janvier 2019

Vous trouverez ICI une analyse détaillée des nuances dans cet ouvrage de référence pour les synonymes qu’est le Lafaye (1865).
Reste à en faire une lecture moderne, les deux mots étant souvent indifféremment utilisés de nos jours. Résumer l’article serait l’appauvrir. Mais une étude attentive de ces nuances est en soi un élément de réponse au sujet proposé…

Chambaron Grand maître Répondu le 25 janvier 2019

Bonjour,

DÉFIANCE, MÉFIANCE.
La méfiance fait qu’on ne se fie pas du tout ; la défiance fait qu’on ne se fie qu’avec précaution.
Le défiant craint d’être trompé ; le méfiant croit qu’il sera trompé.
La méfiance ne permettrait pas à un homme de confier ses affaires à qui que ce soit ; la défiance peut lui faire faire un bon choix.

Ref : Littré

L’ Académie cite le proverbe : Méfiance/défiance est mère de sûreté. 

DÉFIANCE , MÉFIANCE
La méfiance est la crainte naturelle et habituelle d’être trompé : quand on a de la méfiance, on doute même de la sincérité de ses amis. Son attitude a éveillé la méfiance (Acad.).  Est méfiant, celui qui n’accorde que difficilement sa confiance, parce qu’il soupçonne le mal chez les autres : L’homme méfiant croit qu’il sera trompé.

Le sentiment de défiance. quoique de même nature que celui de méfiance, est moins fort, et surtout occasionnel : on témoigne de la défiance à quelqu’un parce qu’on ne le connaît pas ou qu’on a des raisons de s’en défier. Avoir une juste défiance de ses propres forces (Acad.) 
 L’homme défiant craint d’être trompé.

Ref : A. V. THOMAS ─ Dictionnaire des difficultés de la langue française.

czardas Grand maître Répondu le 25 janvier 2019

Merci pour vos réponses.

Je vais regarder tous ces éléments.

lilasdps740 Membre actif Répondu le 25 janvier 2019

Bonjour,

Moi, je dirai tout simplement que méfiance=quelqu’un qui se méfie et défiance=quelqu’un qui défie

orthographiste Érudit Répondu le 27 janvier 2019
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.