décarbonation ou décarbonisation ?

Répondu

Bonjour,

Je n’arrive pas à trouver une référence sérieuse. Peut-être que l’Académie ou une autre instance s’est déjà prononcée sur le sujet : lorsqu’il est question de réduire l’empreinte de carbone d’un secteur d’activité, parle-t-on de décarbonation ou décarbonisation ?

décarbonation est semble-t-il un calque de l’anglais decarbonation, mais je l’entends souvent..
décarbonisation me donne l’impression qu’il est plutôt question de renverser le processus qui a carbonisé (soit brûler, calciner) quelque chose. Genre un processus magique qui décarboniserait les saucisses oubliées sur le barbecue.
décarbonatation existe mais fait plutôt référence au carbonate.

Merci pour vos lumières.

Renaud1974 Érudit Demandé le 22 décembre 2016 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Comme annoncé dans ma réponse précédente, voici la position du service du dictionnaire de l’Académie, reçue ce jour :

« Les experts du pétrole et de l’environnement veulent faire une proposition unifiée dans le cadre du dispositif d’enrichissement de la langue auquel participe l’Académie (voyez le site
France Terme et l’article « terminologie » sur notre site). Il semble qu‘on s’achemine  vers « décarbonation ». Le terme officiel sera prochainement publié dans France Terme ; vous pouvez vous y abonner ».

Pratiquant le dispositif France Terme  de longue date, je ne peux que vous encourager à y adhérer :  contrairement aux idées reçues, la France est réactive pour proposer des termes bien français et consensuels dans les différents domaines professionnels. Ce sont des milliers d’anglicismes qui ont ainsi été évités. Encore faut-il que les médias et les enseignants suivent pour que le grand public les adopte.

Chambaron Grand maître Répondu le 27 décembre 2016

Merci beaucoup, Chambaron, d’avoir sollicité l’Académie et de nous communiquer la réponse très intéressante qui a été apportée.
Cela nous montre une fois de plus que la langue française est en constante évolution, et s’adapte, comme vous le dites, au fur et à mesure de l’émergence de nouvelles technologies et des modifications culturelles.

le 27 décembre 2016.
Ajouter un commentaire

C’est assez étonnant vu l’importance du sujet, mais l’usage semble encore flottant :
— Le CNRTL semble ne connaître que décarbonatation  mais dans un sens technique d’action chimique sur un corps ;
— Le Petit Larousse Illustré 2017  ne mentionne que le verbe décarboner limité à la réduction des émissions d’un appareil ;
Le Monde semble retenir décarbonation dans les articles techniques ;
— Le ministère de l’Environnement utilise aussi décarbonation ;
— La littérature spécialisée semble partagée entre  décarbonation et décarbonisation, mais avec une préférence pour ce dernier au XXIe siècle (Voir le Ngram).

En attendant un arbitrage (l’Académie semble muette comme souvent), vous pouvez choisir entre ces deux derniers en fonction du vocabulaire employé par vos interlocuteurs ou lecteurs.

Chambaron Grand maître Répondu le 22 décembre 2016

Attention, pour le ministère de l’Environnement, la décarbonation fait référence à une transformation chimique (du carbone en CO2, sous l’effet de la chaleur) et non pas à la réduction de l’émission de gaz carbonique. Cette décarbonation participe aux émissions de CO2 de l’industrie !

Pour Le Monde, il s’agit d’une métaphore (« la décarbonation des portefeuilles« ) qui consiste à proposer d’investir dans les entreprises les moins émettrices.

Je ne l’ai pas trouvé dans le CNRTL, ni dans le Robert.

le 22 décembre 2016.

Pour le CNRTL, le nom se trouve en fin de l’article vedette Décarbonater.
Pour Le Monde, j’ai bien vu la nuance. C’est utilisé par comparaison mais je n’ai pas trouvé d’autres citations plus « physiques ».
Pour le ministère, effectivement, le mot est utilisé de manière surprenante et ce n’est pas pertinent.
Le flou règne donc. Je viens de poser la question à l’Académie et je ferai part de la réponse sur ce site…

le 23 décembre 2016.
Ajouter un commentaire

Bonjour Renaud1974,

Je pense que ni l’un ni l’autre n’existe et n’est approprié pour l’usage que vous voulez en faire.

L’empreinte carbone est une estimation de la quantité de gaz à effet de serre (en particulier de dioxyde de carbone) émise par une activité.

On peut baisser l’empreinte carbone en réduisant l’émission de gaz à effet de serre, mais je ne trouve pas de mot existant, ayant cette définition.

PhL Grand maître Répondu le 22 décembre 2016
Ajouter un commentaire

Merci à vous et bonne année 2017 !

Renaud1974 Érudit Répondu le 5 janvier 2017
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.