de ou des

Répondu

Bonjour,

En quel cas on utilise l’article de, respectivement des, s’il s’agit du pluriel des noms ? Exemple : pourquoi la forme correcte est Faculté des Sciences Politiques mais Section d’études approfondies ? Les formes : de sciences politiques ou des études approfondies sont correctes ou non ? Quelle est la différence de sens ?

Cordialement,

Olga Aman

olga_aman Membre actif Demandé le 16 avril 2015 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

C’est très difficile et très simple :
« Des » = « de les » soit préposition + article défini
« de » ou d’ = de soit préposition sans article

Enoncer « études approfondies » sans article donne une connotation plus générale alors que les sciences politiques sont déterminées et précisées.

Ainsi, quand les magazines de décoration ou les vendeurs de meubles écrivent = chambre d’enfant (c’est enfant en général, la préposition est employée sans article)
Si je vous fais visiter mon appartement, je vous introduis dans la chambre ou les chambres des enfants car je parle de mes enfants donc ils sont déterminés et l’article vous l’indique.

D’ailleurs, si j’évoque les magazines de décoration ou des idées de décoration, j’emploie « de » = la préposition sans article, donc pour décoration en général.

Dernier exemple :
Des gens viennent évoquer leurs problèmes de couple…(préposition sans article, « couple » en général)
Le psychologue a mentionné les problème du couple (article à la suite de la préposition puisque « du »= »de le »), il s’agit d’un couple précis. On pourrait écrire les problèmes des couples en visant des couples bien déterminés.

Si ce n’est pas clair et/ou que vous avez d’autres exemples, n’hésitez pas.

joelle Grand maître Répondu le 16 avril 2015

L’usage, ou la présentation qu’ils font d’eux-mêmes, semble confirmer la large prédominance de « des » devant un nom au pluriel dans les intitulés d’organismes identifiés  :
– Faculté des sciences politiques ;
– École pratique des hautes études (EPHE) ;
– École nationale des beaux-arts ;
– Institut des experts-comptables et des conseils fiscaux ;
– Académie des écrivains publics de Suisse.
Néanmoins, il y a des exceptions comme « Faculté de lettres » – un moyen de se distinguer ? – ou « Institut de mathématiques appliquées » – sans doute un héritage du lointain singulier de « mathématique ».

On n’élide le de  ou le des  en d’  devant une voyelle ou un h aspiré que pour des entités ne représentant pas un organisme identifié : Une section d’études approfondies  ou Une classe d’experts-comptables.

On sent d’ailleurs immédiatement la différence entre « Une école d’ingénieurs » et « L’École des ingénieurs de Grenoble « 

Dernière précaution : même si les sigles en capitales fleurissent dans ce monde-là, le nom écrit de manière complète ne prend pas en français de capitale aux mots les composant : H.E.C. se déroule en Hautes études commerciales.

Chambaron Grand maître Répondu le 16 avril 2015

Je vous remercie beaucoup.

olga_aman Membre actif Répondu le 17 avril 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.