De la préposition « de »

Bonjour,

Je tique sur ce bout de phrase : « …propose des prestations de conseil, de service et de formation depuis plus de 45 ans ».

La répétition de la préposition « de » n’est-elle pas en trop ? Dit autrement, ne devrait-on pas dire : « …propose des prestations de conseil, service et formation depuis plus de 45 ans ».

Bonne journée,
Philippe

Phil94 Maître Demandé 3 jours auparavant dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Bonjour,
La règle veut que l’on répète la préposition devant chaque élément d’une énumération.
EX : J’ai donné dix euros à Marie, à Kevin et à Phil.
J’aurais plutôt écrit le « depuis plus de 45 ans  » immédiatement après « propose »

Bonne journée

Ouatitm Érudit Répondu 3 jours auparavant

Bonjour,

Non, la préposition de se répète.

Cdt

Prince Grand maître Répondu 3 jours auparavant

Bien reçu, merci pour vos réponses.

Phil94 Maître Répondu 3 jours auparavant

L’idée n’est pas la répétition automatique de la préposition, comme cela est trop souvent écrit.
L’idée est de répéter la préposition autant de fois qu’il y a de rapports exprimés entre les éléments de la phrase.
— Cette voiture est la voiture de Paul et Sidonie.
— Ces deux voitures sont les voitures de Paul et de Sidonie.
Il y a dans la première phrase un seul rapport objet/personnes : la voiture d’un côté, et l’ensemble « Paul et Sidonie » de l’autre.
Il y a dans la deuxième phrase deux rapports objets/personnes.

Dans l’autre exemple ci-dessus (J’ai donné dix euros à Marie, à Kevin et à Phil), tout dépend du sens.
Pour dire « j’ai croisé Marie, Kevin et Phil ; je leur ai donné dix euros », il n’y a à mon avis qu’un don, un seul rapport à exprimer, un seul COI à introduire par une seule préposition –> J’ai donné dix euros à Marie, Kevin et Phil.
L’écriture « J’ai donné dix euros à Marie, à Kevin et à Phil » me suggère qu’il y a trois dons ; ou grammaticalement parlant que le verbe donner a trois COI (ça me suggère aussi dix euros chacun et non dix euros en tout, mais c’est un problème différent).

Dans votre exemple particulier, je ne pense pas que « conseil service et formation », même en ajoutant des articles au besoin, même en réagençant les mots, soit un concept qui puisse former un ensemble, ce qui permettrait de ne faire état que d’un rapport entre d’une part les « prestations » et d’autre part « ces trois concepts réunis ». Ce serait différent avec des concepts mieux agglomérables comme « recherche et développement ».

Jusqu’à preuve du contraire, vous nous parlez de prestations de conseil, de prestations de service, et de prestations de formation, et si c’est le cas il faut l’assumer. Si ce sont trois prestations différentes, il y a trois rapports à marquer syntaxiquement. Il faut répéter la préposition. Vous avez juste le droit de ne pas répéter le mot « prestations », mais vous pourriez répéter ce mot sans dénaturer la phrase, preuve qu’il y a bien trois prestations, trois rapports.

Donc, chaque fois que quelqu’un écrit que les prépositions se répètent obligatoirement, vous devez en fait comprendre que si vous pouvez répéter le mot mis en commun, alors, même si vous ne le faites pas, les prépositions sont à répéter.

Pie Débutant Répondu 3 jours auparavant
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.