dans cette phrase « Merci mes enfants ! dis donc, je suis bien entouré, moi ! » ne devrait-on pas dire « dîtes donc » ou peut-on laisser dis donc ?


DEMOULIN Grand maître Demandé le 27 octobre 2017 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

« dîtes» n’existe qu’au passé simple : vous dîtes alors que vous n’en feriez rien.
Or, sur un plan formel dis ou dites s’emploient à l’impératif.

On écrira, bien qu’utilisé à l’oral : dites donc.
« dis donc »  
(singulier ou tutoiement) ou dites donc (pluriel ou vouvoiement ) sont du registre familier.

S’adressant à [ses] enfants, le pluriel s’impose :
« Merci mes enfants ! Dites donc, je suis bien entouré, moi ! »

Cependant, nous sommes dans le registre oral et familier, le singulier n’est donc pas interdit, utilisé comme une expression : ben dis donc ! voire bein dis donc ! (N’oublions pas que nous sommes dans le langage oral) ou ben dites donc ! ou bein dites donc !

jean bordes Grand maître Répondu le 27 octobre 2017

Effectivement, on est ici dans le domaine plus permissif de l’expression familière, qui flirte avec l’interjection, voire avec l’onomatopée !
« Dis donc » pourrait tout aussi bien se remplacer ici par « Eh bien ».

Dans cette acception, on peut citer également l’expression vieillie (mais que mes parents et grand-parents utilisaient très souvent) : « mes aïeux ! »
Ma sœur et moi aurions très bien pu entendre il y a un demi-siècle mon grand-père nous dire :

« Merci, mes enfants. Mes aïeux ! je suis bien entouré, moi… »

Tout ça pour illustrer le fait que – de toute évidence – « mes aïeux ! » ne se rapporte pas à « mes enfants », et que par analogie le singulier « dis donc » est tout à fait licite à l’oral malgré la présence du pluriel « mes enfants ».

Mais n’oublions pas non plus que dans certains textes au langage plus soutenu, un livre, un roman à publier, par exemple, il est souvent recommandé de ne pas retranscrire exactement ce qu’on entendrait à l’oral, même dans le but de « faire plus vrai ».  Après, c’est affaire de style, et de politique éditoriale…

VDaumail Amateur éclairé Répondu le 10 février 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.