Curriculum vitæ

Répondu

La plupart des mots latin ont disparu , pourquoi ce mot
pas forcément simple à écrire , est toujours d’actualité ?
On pourrait dire par exemple ( carrière de vie ) .

Pourquoi  a-  t-il résisté à toutes  les époques ?
Et date- t-il du Moyen Âge , ou plus loin encore ?

Cordialement.

Estudiantin Maître Demandé le 9 septembre 2016 dans Question de langue

, est toujours d’actualités    ──►est  toujours d’actualité 

 a  t’il résisté       a- t- il résisté

Et date t’il du moyen age     Et date -t-il du Moyen Âge

En Europe l’ Antiquité commence vers le troisième millénaire av. J.C . La Rome Antique vers – 900

Le Moyen  Âge  est une période de l’histoire de l’Europe, s’étendant du ve siècle au xve siècle, qui débuta avec le déclin de l’Empire romain d’Occident et se termina par la Renaissance et les Grandes découvertes

le 9 septembre 2016.

« Verba volant , scripta manent »
les paroles s’envolent les écrits restent.

Méa culpa.

le 9 septembre 2016.
6 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Cette question me rappelle un célèbre bâtiment de Lausanne  : la tour Haldimand. Il s’agit d’une vraie fausse tour romano-médiévale édifiée à l’époque romantique dans un grand parc privé et qui s’inspirait du goût de l’époque pour les « antiquités ». Ceux qui ne le savent pas— c’est maintenant un lieu public — cherchent vainement à quelle époque ce drôle d’objet a été édifié.

À l’évidence, curriculum vitae est un faux latinisme. On n’en trouve pas de mention avant le XXe siècle : 1900 pour le CNRTL, 1901 pour les Anglais et à peine avant pour les Ngram.

J’ai été le premier étonné, mais il faut reconnaître qu’avant on était recruté par d’autres moyens : lettre de recommandation, cooptation, relations sociales. Et pour être paysan ou ouvrier, il suffisait de naître pour tout C.V.

Bon, cela nous prouve que pour toute réponse il nous faut toujours vérifier les sources et ne pas se fier qu’à l’intuition. Les spécialistes de la guerre du nénufar en savent quelque chose…

Chambaron Grand maître Répondu le 9 septembre 2016

Bien sûr, le curriculum vitæ n’était pas répandu autrefois. Mais c’est quand même une expression latine.
Et son emploi, parmi d’autres,  prouve que la plupart des mots latins n’ont pas disparu.

le 10 septembre 2016.

Oui jean , mais je m’intéressais vraiment à savoir sa naissance , un peu comme
le mot « avion , ou mobylette » c’était en partie ça ma question .

Chambaron écrit que c’est un faux latinisme , on n’en
trouve pas mention avant le xx siecle . VOIR plus haut.

J’ai trouvé ceci :
Les 500 ans d’histoire du C.V résumés en image.
Site: Keljob.
Cela commence vers 1930 ; Voir aussi Léonard De vinci 1487

le 10 septembre 2016.

@ Estudiantin, j’avais vu cette infographie (reprise partout), mais je ne l’ai pas citée, n’ayant pas le temps de vérifier les informations qu’elle contient, justement.

@ Chambaron, curriculum vitae est une véritable expression latine, attestée notamment chez Cicéron (selon Gaffiot, dans le Pro Rabirio Perduellionis Reo).
Qu’elle soit réapparue, avec son sens moderne, à la fin du XIXe, c’est fort probable, mais personne ici n’a affirmé le contraire !

le 10 septembre 2016.

@Evinrude
Bravo pour être aller chercher chez Cicéron ! Mais deux mots occasionnellement accolés chez un tel écrivain ne donnent pas forcément une « expression » ! Pas en tout cas de celles citées dans les différents exemples et qui ont effectivement « traversé les siècles » alors que celle-ci a une vie moderne très atypique…
Il serait intéressant de voir dans le détail comment elle a émergé. À l’évidence (recherche rapide dans Google Books), elle a préexisté d’une cinquantaine d’années à son inscription au Larousse de 1900 dans des textes en français. Voici le plus vieux texte que j’ai trouvé (1858) : Circulaires officielles […] Aucune trace avant.

le 10 septembre 2016.

Bonjour,

Sur le terme « expression », vous chipotez. Même s’il est vrai que, sur Gallica, on n’en trouve que quelques exemples épars dans des textes écrits en latin ou bas-latin (?). En tout cas, toujours pas dans le sens actuel ! Dans un dictionnaire français-latin de 1584, on trouve tout de même cette définition : l’espace de la vie = curriculum vitae. 

Sur Gallica toujours, le plus ancien texte français qui l’emploie (et que je trouve) date d’avril 1854 et émane lui aussi du ministère de  l’Instruction publique.  À cette même date, on la retrouve, me semble-t-il dans son sens actuel, plusieurs fois dans la Bibliographe biographique universelle de E.-M. Oettinger.

 

le 11 septembre 2016.

Bonjour,

Curriculum vitæ , abrégé en  CV signifie actuellement : « Liste des titres et activités attestant des compétences d’une personne.» En latin, cela signifie simplement: « Le cours de la vie».
Cette expression comme bien d’autres ont traversé les siècles , et on les emploie bien souvent en oubliant même que c’est latin.

Voici un florilège de mots latins entrés tels quels dans le lexique français réunis dans un petit texte sans prétention.

Parmi tous les mots soulignés un seul n’est pas d’origine latine. Lequel ?

Au milieu du campus, près du muséum, et devant notre sponsor, j’avais soutenu mordicus qu’au dernier palmarès, notre duo avait été classé ex-æquo avec celui d’un quidam qui était au summum de sa renommée, mais qui se trouvait là incognito. Malheureusement pour nous, ce dernier, dans un rictus peu amical, nous montra illico son agenda et une série de prospectus spécifiant qu’à l’issue d’un long processus, c’était lui qui avait été déclaré in extremis l’as de la catégorie senior* car son curriculum vitæ était vraiment super. Mais motus et bouche cousue! Personne ne doit se douter que nous n’avons eu qu’un accessit.

*senior sans accent.

czardas Grand maître Répondu le 9 septembre 2016

motus ?

le 9 septembre 2016.

Well  spotted !

En effet motus est une latinisation plaisante de la lexie française « mot »( mais dans le sens de « pas un mot »).Cette forme motus est déjà attestée en français au milieu du XVIIe siècle ─ 1662 ─ parce que mot était souvent employé dans les phrases négatives, notamment avec dire : ne dire mot.

Dictionnaire étymologique Larousse

le 9 septembre 2016.

Concernant l’ancienneté de cette expression précise, voir ma réponse…

le 9 septembre 2016.

Bonjour Chambaron, vous remettez en cause, même le CNRTL ?

le 10 septembre 2016.

Je ne parlais pas de motus, mais du curriculum vitae, objet de la question.

le 10 septembre 2016.

Je comprends mieux !

le 10 septembre 2016.

Hello Estudiantin,

1/Il reste encore énormément de mots latins utilisés en français. Tu en trouveras une petite quinzaine, relevés ici par Sandrine. Elle indique, dans un commentaire, un livre d’Henriette Walter, Minus, lapsus et mordicus. Nous parlons tous latin sans le savoir, qui me paraît bien intéressant. Mais je ne sais pas s’il en dit davantage sur « curriculum vitae ».

2/ Personnellement, je traduirais plutôt cette expression par « le cours de la vie ». J’ignore depuis quand exactement elle a pris son sens actuel. Quant aux anglais, ils parlent eux de « résumé » ! Au fond, c’est plutôt ça : « un résumé de carrière », non ?

Evinrude Grand maître Répondu le 9 septembre 2016

Sauf que « to resume » signifie « recommencer à …».

le 9 septembre 2016.

Yes, but a résumé is… un CV

le 9 septembre 2016.

Mais je ne sais pas s’il en dit davantage sur « curriculum vitae ».

En effet elle n’en dit pas davantage. Je me suis inspiré de ce qu’elle a écrit pour rédiger ma réponse. Ce livre est à conseiller.

Les Anglais se sont beaucoup inspirés de termes latins.
Ils emploient comme nous curriculum vitae ou CV. En revanche de l’autre côté de l’Atlantique on emploie résumé.(avec accents)

En anglais comme en anglais US  resume signifie reprendre , poursuivre , continuer 

le 9 septembre 2016.

En effet : les Américains disent « a résumé » (pour CV). Je corrige, merci czardas. 

le 9 septembre 2016.

Encore un bazar : la version américaine de ce mot pour C.V. ne date que de 1940 semble-t-il (voir OED).
De plus, il n’y a pas d’accent en anglais et je ne sais comment ils le prononcent ! À force d’importer des mots français, il vont se faire coloniser culturellement…

le 9 septembre 2016.

@ Chambaron : qu’ils se dépêchent alors et qu’ils en viennent enfin à fabriquer des claviers avec des majuscules accentuées !

le 10 septembre 2016.

La plupart des mots latins n’ont pas disparu, loin de là, et c’est heureux. Voici une petite liste de mots employés couramment dans notre langage : a contrario, a fortiori, sine qua non, desiderata, et cætera, ex voto, exit, nota bene, qui pro quo, fac simile, vice versa, in extremis, statu quo, sine die, numerus clausus, a minima, a posteriori, ad libitum, ad hominem, manu militari, etc., faut-il continuer ?

Curriculum vitæ, pas si difficile à écrire puisque remplacé la plupart du temps par son abréviation, C.V. fait partie de ceux-là. Tout comme certains anglicismes, son emploi est plus élégant que « carrière de vie », « carrière » tout seul semble inadapté pour des raisons lexicales.

jean bordes Grand maître Répondu le 9 septembre 2016
Estudiantin Maître Répondu le 9 septembre 2016

Bonjour,

À Chambaron,

Selon les prescriptions de la charte d’utilisation, ce site n’est pas une salle de discussion. Si un article n’est ni une question , ni une réponse, il ne doit pas figurer dans cette communauté.
Pour une fois je déroge à la règle.

Je ne connais pas la tour dont vous parlez. J’ai pourtant des amis à Thonon-les-bains ─ Lausanne est en face sur l’autre rive du lac Léman ─ et jamais personne ne m’a proposé d’aller voir cet édifice. Aussi ce matin, ma curiosité m’a poussé à aller feuilleter dans une librairie, les guides touristiques de Suisse en général et de Lausanne en particulier. Rares sont ceux qui mentionnent l’existence de cette tour dont la construction en 1830 est due à la fantaisie d’un nostalgique de l’art néogothique*. Il semblerait qu’elle n’éveille ni l’engouement des éditeurs, ni l’attrait des visiteurs. En un mot cette tour n’a aucun intérêt historique ou architectural pour personne puisqu’elle est factice. Abandonnée tout au long du XXsiècle. , elle  disparut derrière une végétation abondante. Très abîmée elle fut restaurée en 2001. Un panneau d’informations pour le quidam relate l’histoire et l’époque de son édification.

Cela dit je vous pose la question :

─ « Quel lien peut-il y avoir entre cette tour que vous qualifiez de « célèbre bâtiment de Lausanne », qui ne suscite pourtant  pas l’intérêt que vous estimez  et l’expression latine  curriculum vitæ , que vous affublez de façon péremptoire de faux latinisme, mais qui figure cependant dans le Gaffiot ? »

* Se dit d’un courant architectural et artistique de retour au style gothique, de caractère national et romantique, apparu au XVIIIe siècle en Angleterre, vers la fin de ce siècle et au début du XIXe siècle sur le continent. (En France, cette forme d’éclectisme, d’abord picturale et décorative [style troubadour], a connu une faveur particulière en architecture, en liaison avec le mouvement rationaliste.)

czardas Grand maître Répondu le 10 septembre 2016

J’ai vécu dix ans à Lausanne : elle est très connue des Vaudois, mais ne présente en effet aucun intérêt pour les archéologues.
Mes réponses sont en lien avec la question et je ne comprends pas vos piques.  J’ai répondu par ailleurs sur l’atypisme de cette expression, introduite très tardivement dans le lexique français et comme reconstituée à l’image de ladite tour. Si l’expression de faux latinisme vous dérange, proposez une meilleure tournure : mais le cas reste rare et je n’avais pas mieux…
Il n’y a quand même pas de quoi polémiquer non ?

le 10 septembre 2016.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.