criez ou criiez

Répondu

Bonsoir,
Apparemment,il y a une faute de conjugaison dans la phrase,  ce qui est loin d’être évident pour moi.
Lorsque je relis la phrase à haute voix , ça ne me choque pas du tout.
Pouvez vous m’expliquer la règle à appliquer car je ne la comprends pas du tout
Merci.

« Il nest pas question que vous le criez sur tous les toits ! »
remi Amateur éclairé Demandé le 20 février 2016 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

7 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Pour savoir s’il convient de doubler le « i » ou de faire suivre le « y » d’un « i »; il faut remplacer momentanément les verbes comme « plier, crier, prier, balayer…. » par un autre pour lequel la conjugaison au subjonctif ou à l’imparfait s’entend.; mordre par exemple.

« Il nest pas question que vous le criiez sur tous les toits ! »==>mordiez ( et non mordez) = subj.

« Enfants, nous pliions nos affaires pour les ranger »==>mordions (et non mordons) =imparfait
« Enfants, nous balayions nos chambres tous les jours »==>mordions (et non mordons) =imparfait

joelle Grand maître Répondu le 21 février 2016

Bonjour,

L’expression il n’est pas question que est suivie du subjonctif.

Il n’est pas question que tu sortes ce soir.
Il n’est pas question que tu ailles seule à Paris.

Il faut donc écrire :

« Il nest pas question que vous le criiez sur tous les toits ! »

czardas Grand maître Répondu le 21 février 2016

Si à l’oral, la différence ne s’entend guère, elle existe pourtant bel et bien à l’écrit.

jean bordes Grand maître Répondu le 21 février 2016

Bonjour,  Joëlle

Je vous remercie pour la réponse .

C’est exactement ce que je voulais savoir:

Non seulement trouver une réponse  pour mon exemple précité mais, également,  avoir une « astuce » claire afin de comprendre le pourquoi du comment.

Merci à : »czardas » ainsi qu’à « jean bordes » de m’avoir répondu mais malheureusement pas éclairé assez.

Je me suis sûrement mal exprimé et je m’en excuse.

remi Amateur éclairé Répondu le 21 février 2016

Bonjour remi,

Il est surprenant que vous soyez réduit à une « astuce » claire pour conjuguer un verbe au subjonctif .

le 21 février 2016.

??? réduit ???

le 21 février 2016.

Il suffisait de dire:

Le subjonctif présent des verbes du premier groupe  se forme sur le radical de l’indicatif présent auquel on ajoute les terminaisons -e, -es, -e, -ions, -iez, -ent.

Donc

cri-iez ──►criiez

 Ce n’est pas une astuce mais une règle de conjugaison.

le 21 février 2016.

Une astuce peut compléter une règle, ce n’est ni contradictoire ni déshonorant.

le 21 février 2016.

Bonsoir czardas

Ce n’est pas le fait de pouvoir conjuguer les verbes au subjonctif qui me posait problème.
Mais,  si le verbe devait être conjugué à l’imparfait ou au subjonctif.
Comme les exemples concrets que Joëlle m’a fait parvenir.

remi Amateur éclairé Répondu le 21 février 2016

Il est nécessaire d’avoir une astuce claire pour exprimer une action au subjonctif de la même manière qu’il faut un moyen pour ne pas confondre « er » et « é » pour les verbes du premier groupe. (remplacer par mordre ou un autre verbe du troisième groupe)

le 21 février 2016.

Merci Joelle

remi Amateur éclairé Répondu le 21 février 2016

Bonjour,

Vous avez écrit:

Ce n’est pas le fait de pouvoir conjuguer les verbes au subjonctif qui me posait problème.
Mais,  si le verbe devait être conjugué à l’imparfait ou au subjonctif.

Le verbe crier ne peut pas être à l’imparfait ( temps de l’indicatif) puisque l’expression  il n’est pas question que est toujours suivie du subjonctif (mode), comme je vous l’ai précisé dans ma réponse. Je pensais que vous aviez compris, mais je constate  que vous faites une regrettable confusion entre temps et mode.

Dans la phrase suivante :

Vous criez sur tous les toits

À quel temps et à quel mode est conjugué le verbe crier ?

czardas Grand maître Répondu le 21 février 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.