Coupure de texte et crochets

Losque nous citons un texte mis en italique avec coupure de ce texte, nous utilisons les points de suspension entre crochets, […].
Faut-il alors mettre ces crochets également en italique ou non ?

Exemples :
« Sur nos marchés, les maraîchers continuent à faire de la résistance. Ils vendent leurs bottes d’oignons comme ils l’ont toujours fait. Ils ne veulent pas qu’on dénature leurs produits ou la façon de les écrire, c’est la même chose. […] fidèles, oui, ils se revendiquent ainsi. Ils continuent de tracer bravement à la craie le mot « oignons » sur leurs ardoises. Leur révolte n’est pas élitiste. Elle est populaire. »
(Frédéric Vitoux de l’Académie française) ;

ou

« Sur nos marchés, les maraîchers continuent à faire de la résistance. Ils vendent leurs bottes d’oignons comme ils l’ont toujours fait. Ils ne veulent pas qu’on dénature leurs produits ou la façon de les écrire, c’est la même chose. […] fidèlesoui, ils se revendiquent ainsi. Ils continuent de tracer bravement à la craie le mot « oignons » sur leurs ardoises. Leur révolte n’est pas élitiste. Elle est populaire. » (Frédéric Vitoux de l’Académie française).

jean bordes Grand maître Demandé le 18 avril 2017 dans Général
Ajouter un commentaire
2 réponse(s)
 

Bonjour,

Voici ce qu’écrit Jacques Drillon dans son livre : « Traité de la ponctuation française»

Conventions typographiques

Crochets et parenthèses. Corps ? Caractère ?
L’important est d’établir une différence claire entre les parenthèses et les crochets. Les parenthèses appartiennent à l’auteur : elles sont donc imprimées dans le caractère de son texte; les crochets appartiennent à celui que nous avons appelé I’ « éditeur»: ils devraient donc être imprimés dans le caractère opposé (en italique si l’auteur écrit en romain, en romain s’il écrit en ita­lique). Mais l’usage en a voulu autrement: les crochets sont imprimés en romain, qu’ils soient placés dans un contexte romain ou non. qu’ils contiennent ou non de l’italique. (II arrive qu’ils suivent le caractère général du texte, et soient imprimés en romain dans du romain, en italique dans de l’italique.) En revanche, on fait bien de les imprimer dans le même corps et la même graisse que le texte principal,

czardas Grand maître Répondu le 18 avril 2017
Ajouter un commentaire

La question est intéressante et la note de Drillon rapportée par Czardas dans sa réponse donne un bon éclairage. On peut néanmoins pousser un cran plus loin en se demandant dans quels cas on peut en arriver à rencontrer une troncation dans de l’italique.  Les citations se font en effet normalement en romain entre guillemets. Pratiquement, on ne devrait rencontrer cela que dans des préfaces (écrites en italique puisque externes au texte de l’auteur) ou si une citation contient elle-même une autre citation avec troncation. Il s’agit là de cas assez rares, mais pas impossibles…

Par ailleurs, le constat de Drillon que les crochets sont toujours en romain ne s’explique par aucune règle. Comme l’explique Lacroux dans Orthotypographie, il s’agit là d’une allergie commune à beaucoup de typographes à voir pencher les crochets comme des tours de Pise.  La typo est aussi une affaire d’esthétique…

Chambaron Grand maître Répondu le 18 avril 2017
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.