correct ou pas

Bonjour :

Que pensez-vous de cette phrase :

Ravi, son regard s’illumina, et en se levant, son visage aux traits tirés fit un léger sourire.

Florence Amateur éclairé Demandé le 28 juin 2019 dans Général
4 réponse(s)
 

Ravi, son regard s’illumina, et en se levant, son visage aux traits tirés fit un léger sourire.

Cette phrase présente des ruptures syntaxiques : Ravi, ne peut être mis en apposition à « regard » (c’est l’homme qui est ravi) et « en se levant » ne peut être accolé au visage (ce n’est pas le visage qui se lève). Donc il faut tout réécrire.

Comme il était ravi, son regard s’illumina. Il se leva, et son visage aux traits tirés offrit un léger sourire.

Son regard s’illumina de joie et il sourit légèrement, malgré ses traits tirés .

Les traits tirés, il se leva et il sourit faiblement ; son regard s’illumina.

joelle Grand maître Répondu le 28 juin 2019

Chère Laurence,

Dans un style littéraire, il n’est pas nécessaire d’employer des mots ou des tournures que vous n’employez pas au quotidien, ou des tournures précieuses, d’un autre siècle… Bien au contraire, ainsi que je vous le disais dans votre question sur « Donc ».
J’ai l’impression que vous vous compliquez la vie inutilement, car cela ne donne pas l’effet escompté, je vous assure.

Peut-être puis-je vous donner un bon conseil :
Simplifiez, modernisez, faites des phrases courtes, avec une seule action (idée, information) par phrase.

Par exemple, dans votre nouvelle proposition, pourquoi « dès lors  » (qui signifie « dès ce moment-là« ) ?  Pourquoi pas « alors » ou « à ce moment-là » ?

Quand vous écrivez, imaginez que vous êtes la caméra qui montre les images, l’une après l’autre, et qui suggère les émotions. Et vous devez voir ces images et ressentir ces émotions, quand vous les décrivez. Et le lecteur doit comprendre clairement ce que vous voyez « par le petit bout de votre lorgnette ». Chaque mot a un sens bien précis.

« Son doux regard gris s’illumina  » : on ne sait pas où braquer la caméra, sur les yeux gris, sur la douceur du regard, ou sur le fait qu’il s’illumine ? Vous voulez dire que son regard s’illumine, alors inutile de décrire la couleur et la douceur (comme pour vos « dames aux sombres robes« ).

Et puis « il se lève », mais on ne comprend pas pour quoi faire.
Et puis on revient vers son visage, et vous ne savez plus où mettre « les traits tirés » et le « léger sourire », et c’est bien normal car théoriquement on a vu les traits tirés avant qu’il ne sourie.
De plus  » un léger sourire » n’est pas assez fort pour « illuminer » un regard, ou plutôt un visage.

Voici ma suggestion :
Il avait les traits tirés, le regard inquiet. Dès qu’il la vit entrer, son visage s’éclaira d’un léger sourire. Il se leva, marcha vers elle, et la prit dans ses bras.

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 29 juin 2019

ma correction :

Dès lors, (parce qu’il voit quelqu’un entrer)

Dès lors, son doux regard gris s’illumina, et lorsqu’il se leva, son visage aux trait tirés fit un léger sourire. OU

Dès lors, son doux regard gris s’ illumina, et lorsqu’il se leva, il fit un léger sourire, malgré ses traits tirés.

Florence Amateur éclairé Répondu le 28 juin 2019

Dès lors signifie  aussi : en conséquence. Il a deux sens. Dans mon contexte, que vous n’avez pas, il s’agit bien d’une conséquence. et par ailleurs, il s’utilise toujours. et je ne le trouve pas désuet. Mais à chacun son opinion.  Et ne vous en faites pas j’imagine tout comme un film !  En tout cas, merci d’avoir pris le temps de me répondre. Bonne soirée.

Florence Amateur éclairé Répondu le 29 juin 2019

Ce n’est pas ici que nous parlions de conséquence, mais dans votre question à propos de « donc ».

le 29 juin 2019.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.