conugaison

Bonsoir les ami(e)s.
Est-il correcte, dans un récit, d’utiliser le passé simple pour exprimer une action postérieur à une autre action, voici la phrase qui me pose un problème:
« Enfin, j’hasarda ces mots que je supprima aussitôt »
Amitiés.

Mendiantcravaté Érudit Demandé le 5 décembre 2021 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bon. Le passé simple se conjugue ainsi  pour les verbes du 1er groupe :
Je parlai – tu parlas – il parla – nous parlâmes – vous parlâtes – ils parlèrent

Le passé simple est approprié pour raconter une succession de faits (des faits qui se suivent les uns les autres). Forcément, les premiers énoncés sont antérieurs aux suivants qui lui sont postérieurs, mais on les prend les uns après les autres et c’est tout.

Enfin, je hasardai ces mots que je supprimai aussitôt.
Ces deux faits ont lieu l’un après l’autre. Ils se succèdent.

Tara Grand maître Répondu le 6 décembre 2021

Le passé antérieur  précède normalement le passé simple. Mais ici, les actes sont presque concomitants.

Prince Grand maître Répondu le 6 décembre 2021

Est-il correct (masculin)–> Est-elle correcte (féminin)
Une action postérieure (féminin) –> Un fait postérieur (masculin)

Conjugaison au passé simple d’un verbe du premier groupe : « J’hasarda / je supprima  » n’existent pas !
Il hasarda –> J’hasardai
Il supprima–> Je supprimai

Ici, vous pouvez aussi employer le passé composé : J’ai hasardé ces mots, que j’ai supprimés aussitôt.

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 6 décembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.