Constructions

Répondu

Bonjour,

Je vous soumets quelques points de construction :

1. Son regard le terrifie, d’autant (plus ?) qu’il croit y déceler de la colère.

2. Je n’ai rien fait d’autre que (de ?) rendre ce service.

3. Comment savez-vous (ce ?) à quoi ressemblait son visage ?

4. S’alignaient, aux côtés des (à côté des ?) boîtes aux lettres, les plaques de sociétés commerciales. [aux côtés de s’emploie-t-il uniquement quand on parle de personnes ?]

Je vous remercie pour vos réponses.

Marisa Grand maître Demandé le 19 mai 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

4) J’ai trouvé un article intéressant :
Règle : on peut écrire les deux formes : « au côté de » et « aux côtés de ». On privilégiera cependant la forme au singulier au sens propre de la locution, lorsqu’on désigne un côté déterminé. On est en effet physiquement à côté de quelqu’un ou de quelque chose, donc forcément au niveau d’un seul de ses côtés ! Au sens figuré, « être aux côtés de quelqu’un » signifie qu’on lui apporte son soutien, que cette personne peut compter sur notre aide. Dans ce cas, on préfèrera la forme plurielle.

2) Je n’ai rien fait d’autre que rendre ce service. je ne mettrais pas le « de »

3. Comment savez-vous (ce ?) à quoi ressemblait son visage ? Les deux sont possibles.

  1. Ce à quoi vous faites référence, c’est ce livre. Ici le pronom « ce » est indispensable. 

1) Selon Girodet, d’autant que… et d’autant plus que… sont tous deux corrects.
Il donne l’exemple : J’assisterai à la réunion, d’autant que / d’autant plus que j’ai une question à poser. Il estime que d’autant plus que… paraît être d’un registre plus soutenu. Il explique que l’expression peut aussi s’employer après une proposition négative : Je n’assisterai pas à la réunion, d’autant plus que j’ai un travail urgent à finir.

joelle Grand maître Répondu le 19 mai 2021

1. Son regard le terrifie, d’autant (plus ) qu’il croit y déceler de la colère. —> les deux sont possibles

2. Je n’ai rien fait d’autre que rendre ce service. —->j’ai uniquement rendu ce service

3. Comment savez-vous à quoi ressemblait son visage ? —-> le pronom « ce » me paraît inutile ici parce que la deuxième proposition est COD du verbe de la première (soulignée). « Ce » reprendrait inutilement cette proposition COD.
Comment savez-vous qui est venu ? : on a ici la même structure (principale dont le verbe a la proposition en gras comme COD), et aucun pronom n’est nécessaire entre les deux propositions.

4. S’alignaient, à côté des  boîtes aux lettres, les plaques de sociétés commerciales.  —> aux côtés de s’emploie uniquement quand on parle de personnes.

Tara Grand maître Répondu le 19 mai 2021

Je remercie Tara et Joëlle pour leurs réponses précises.
Pour le point 3, avec ces deux avis divergents, mon cœur balance… !

Marisa Grand maître Répondu le 19 mai 2021

je n’ai pas été précise mais vous pouvez n’enlever, il n’est pas indispensable.

le 19 mai 2021.

Il n’y a pas que votre cœur qui balance entre  « à quoi » et « ce à quoi » Marisa…  Et pour trancher, j’ai eu recours à la logique.

le 20 mai 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.