Construction et accords

Répondu

Bonjour,

J’ai quelques hésitations sur les points suivants :

1. On se livrait à ce jeu, sans autre motivation que de grimper aux arbres (OU :  sans autre motivation que celle de grimper aux arbres) ?
2. Dès que j’eus (j’ai ?) regagné la maison, j’ai reçu les réprimandes de ma tante. Que de soucis j’ai causé(s ?) à cette parente.

3. Dix ans ont passé (sont passés ?) et j’en suis encore ému. Des tests que je subis(,?) ressortirent des aptitudes insoupçonnées. Sans que jamais personne s’en rende vraiment compte (ne s’en rende compte ?). De cette période(,?) je garde un excellent souvenir.

4. Homme effacé, de sa vie antérieure en Afrique, nous ne savions rien. (Y a-t-il une rupture de construction dans cette phrase ?)

Merci pour vos réponses.

 

Marisa Grand maître Demandé le 8 mars 2021 dans Général
3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

On se livrait à ce jeu, sans autre motivation que de grimper aux arbres (les deux sont possibles).

Dès que j’eus regagné la maison, je reçus les réprimandes de ma tante. Que de soucis j’ai causés à cette parente.

Dix ans sont passés et j’en suis encore ému (dix ans ont passé est plus littéraire).
Des tests que je subis ressortirent des aptitudes insoupçonnées (sans virgule), sans que jamais personne s’en rende vraiment compte. De cette période je garde un excellent souvenir (bien que moins souhaitable, la virgule reste possible).

Homme effacé,  de sa vie antérieure en Afrique, nous ne savions rien.
C’est une anacoluthe. Il y a bien rupture de syntaxe. On attendrait homme effacé comme COI et c’est sa vie antérieure en Afrique.

jean bordes Grand maître Répondu le 8 mars 2021

Merci vraiment pour vos réponses.
Une petite interrogation cependant. Sur la BDL, on trouve l’exemple : les voleurs ont pris la fuite sans que personne ait pu les intercepter (avec cette explication : la présence du ne explétif après la locution conjonctive sans que constitue, de l’avis des grammairiens, une erreur, et ce, même si la proposition est suivie de mots tels que aucunpersonne ou rien).
Utilisez-vous « ne » (sans que jamais personne ne s’en rende vraiment compte) en raison de la présence  de l’adverbe « jamais » ?

Marisa Grand maître Répondu le 8 mars 2021

Après sans que, il convient d’éviter d’employer le ne  explétif : Il ne se passe pas de jour sans qu’elle commette une erreur, et non pas ºsans qu’elle ne commette une erreur.
Donc : sans que personne s’en rende vraiment compte.

J’avais bien fait une erreur d’inattention lors de ma première réponse. Merci pour votre observation. 

jean bordes Grand maître Répondu le 9 mars 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.