conjugaison

Bonjour

Dois-je écrire : C’est la plus belle ville que j’ai vu, que j’aie vue, que j’ai vue ?

Merci

Copyeditor Amateur éclairé Demandé le 28 juillet 2020 dans Conjugaison
5 réponse(s)
 

Les deux phrases sont correctes. Il y a cependant une nuance entre elles :
– c’est la plus belle ville que tu as vue/que j’ai vue : l’indicatif focalise sur la réalité du fait « voir ».
– c’est la plus belle ville que tu aies vue/que j‘aie vue : le subjonctif  porte l’attention sur les possibles

Tara Grand maître Répondu le 28 juillet 2020

attention, que j’ai vu sans accord de vu n’est pas correct.
il y a 3 phrases.

joelle Grand maître Répondu le 28 juillet 2020

on m’a toujours appris que le subjonctif est de rigueur après un superlatif.

le 28 juillet 2020.

merci 🙂

Copyeditor Amateur éclairé Répondu le 28 juillet 2020

Bonjour

Moi, je mets toujours les superlatifs au subjontif
Parce que ça montre mon jugement personnel, plutôt qu’une indication décrivant la réalité.
Pour bien marquer la subjectivité, pour exagérer le fait dont je parle.

« Tiens, La tour Eiffel, c’est la plus haute tour que j’aie vue. »
Est-ce que la tour Eiffel est vraiment la plus haute au monde?. Non, c’est mon jugement.

« Lis-le!, c’est le livre le plus hallucinant que j’aie jamais lu. »
Est-ce que ce livre sera aussi le plus hallucinant pour l’interlocuteur?. Peut-être, c’est une possibilité.

« Ma mère est la personne la plus effrayante que je connaisse. »
Là, je veux exagérer ce fait, je veux faire sembler plus grand ce fait aux oreilles de l’interlocuteur

D’après moi, bien que ce soit aussi correcte de la mettre en présent, votre phrase, mais elle n’envoie aucune gravité aux oreilles de l’interlocuteur.

« Cest la plus belle ville que j’ai vue. »
Ça marche, parce qu’à l’époque, cette ville avait été la plus belle pour vous. Mais, vous avez découvert maintenant beaucoup de villes qui étaient plus belles que celle-là. Vous dites alors « …. j’ai vue. »

« Cest la plus belle ville que je vois. »
Ça ne marche pas, d’après moi, parce qu’il y a beaucoup de possibilités à l’avenir de découvrir des villes qui seront plus belle que celle-ci.

Quand vous dites « que je voie », vous voulez soulinger « c’est possible que cette ville soit le plus belle, selon mon jugement actuel. »

C’est juste mon avis.

Edwin

Edwindwianto Grand maître Répondu le 28 juillet 2020

c’est le livre le plus hallucinant que j’aie jamais lu.
attention au participe passé de lire.
sinon, j’aime bien votre explication sur le subj.
On a dû me la donner il y a longtemps.

le 28 juillet 2020.

Oui, désolé, je le mal conjuguais.

Merci Madame pour la correction.

le 28 juillet 2020.

C’est la plus belle ville que je vois : non, cela ne marche pas.
C’est la plus belle ville que je voie : cela ne marche pas non plus.
Pour quelle raison ? C’est une question de sens : pour pouvoir dire une telle chose, il faut pouvoir se référer à son propre passé. Ce sont donc des temps du passé qui conviennent.

Le subjonctif, en effet, traduit une subjectivité et c’est bien le temps qu’on emploie lorsqu’on s’intéresse à cette subjectivité.
L’indicatif ignore plus ou moins cette subjectivité pour se concentrer sur le fait.
C’est une chance que d’avoir ce choix. Il serait dommage, de se priver de cette nuance que nous offre notre langue.

Tara Grand maître Répondu le 28 juillet 2020

Bonjour Madame

Cas #1
Je suis ici en personne à Paris et on m’a demandé « tu aimes notre ville? »
Je lui réponds alors « oui, c’est la plus belle ville que je voie« 
En anglais, « it is the most beautiful yet« 

Selon Grevisse, le subj présent s’emploie pour exprimer un fait simultané

D’aprés moi, le subj ici veut dire que je vois Paris maintenant et c’est possible pour moi de trouver à l’avenir une autre ville qui sera plus belle que celle-ci

Cas #2
A: tu allais à Paris la dernière semaine. Raconte-moi un peu stp.
B: C’était (ou « c’est ») la plus belle ville que j’aie vue.

Selon Grevisse, le subj passé s’emploie pour exprimer un fait antérieur par rapport au verbe principal (présent, futur, passé)

D’aprés moi, le subj ici veut dire que j’ai vu Paris dans la passé et je n’ai encore pas trouvé une autre ville qui était plus belle que Paris, c’est donc encore possible pour moi de trouver à l’avenir une autre ville qui sera plus belle que Paris.

Mais quand je dis « c’était (ou « c’est ») la plus belle ville que j’ai vue. » Ça veut dire que j’ai vu Paris dans le passé mais récemment je trouvais que Berlin (pour exemple) est plus belle que ça. C’est à dire que je trouvait seulement à l’époque que Paris était la plus belle ville au monde. Maintenant, je ne le pense pas. C’est Berlin maintenant la plus belle ville que je voie (si je suis à Berlin au moment de la parole) / que j’aie vue (si j’ai déjà quitté Berlin)

J’ai cité le Grevisse comme ci-dessous

Edwin

le 28 juillet 2020.

J’ai du mal à vous suivre.
Diriez-vous : °c’est la plus belle ville que j’aperçoive -?
Ou bien : c’est la plus belle ville que j’aie aperçue -?

°C’est la plus belle histoire qu’il apprenne ou c’est la plus belle histoire qu’il ait appris ?
On a le choix entre :
C’est la plus belle ville qu’il ait aperçu et c’est la plus belle ville qu’il a aperçu
C’est la plus belle histoire qu’il ait apprise et c’est la plus belle histoire qu’il a apprise.

le 29 juillet 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.