conditionnel ou futur

Bonjour,

Mettriez-vous les verbes soulignés au conditionnel ou au futur ?

— S’il te paît ! Le bonhomme est toujours dans le hall d’accueil, je te ferai (ferais) remarquer.

— J’ai bien dit que je ne voulais pas être séparé de ma fille, même si cela me coûte une fortune ! Et que je signerais (signerai) tous les papiers qu’il faut.

— Il a dit que je pouvais rester jusqu’au tournoi… que je serai (serais) avec vous encore quelque temps, mais que pendant la préparation, je devrai (devrais) rester à l’hôtel.

Merci beaucoup.

SandrineDC Maître Demandé le 18 août 2022 dans Conjugaison

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

6 réponse(s)
 

Bonsoir,

« S’il te plaît ! Le bonhomme est toujours dans le hall d’accueil, je te le fais remarquer. »
En effet, il me semble que le simple fait d’énoncer la présence équivaut à la faire remarquer. La formule n’est pas très heureuse.

« J’ai bien dit que je ne voulais pas être séparé de ma fille, même si cela me coûte une fortune !

1. Et que je signerais (conditionnel car il n’y a pas de certitude quant aux papiers qui seront nécessaires) tous les papiers qu’il faudra. »
2.
Et que je signerai ( futur car on s’engage sur ce que l’on sait : certitude) les papiers reçus.

« Il a dit que je pouvais (possibilité) rester jusqu’au tournoi… que je serais (conditionnel car « je » peut décider de ne pas rester ) avec vous encore quelque temps, mais que pendant la préparation, je devrai (futur car il y a une obligation) rester à l’hôtel. »

 

Ouatitm Grand maître Répondu le 18 août 2022

Pour moi, tous vos verbes sont au conditionnel, sauf signer qui exprime une certitude, un engagement, une action certaine.
1) pour en être sûre, remplacer je par nous…
2) évaluer le degré de probabilité, avec le futur, c’est sûr
3) concordance des temps avec un repère passé (il m’a dit) : conditionnel avec valeur de futur…
4)S’il te paît ! Le bonhomme est toujours dans le hall d’accueil, je te ferais remarquer. ça, c’est une expression figée, qui envisage une remarque en la faisant, au conditionnel.

joelle Grand maître Répondu le 18 août 2022

Merci pour ces réponses.

Joëlle pourriez-vous me confirmer si mon raisonnement est le bon ? et répondre à d’autres questions ?

– La 1ère phrase ne pourrait-on tout avoir un futur : S’il te plaît ! Nous te ferons remarquer (ou on te fera remarquer) : le bonhomme est toujours dans le hall d’accueil. Donc partant de ce principe, le conditionnel est-il obligatoire en disant en fin de phrase : je te ferai remarquer ?

– Pour « signer », pour moi, je considérais que le verbe « j’ai dit que » était sous-entendu donc : J’ai dit que je ne voulais pas… et que nous signerions tous les papiers. N’est-ce pas possible ?

– Vous me confirmez bien qu’effectivement avec la concordance des temps, dans ma 3e phrase (il m’a dit que) entraîne automatiquement un conditionnel. Le futur aurait par contre été employé avec un présent, exemple : il m’a dit que je pouvais rester… et que je serai avec vous… mais que je devrai  rester

le 18 août 2022.

Je reprends vos questions (je n’arrive pas à ajouter de commentaire) :
– La 1ère phrase ne pourrait-on tout avoir un futur : pour moi, l’expression « je te ferais remarquer » s’emploie au conditionnel ; elle signifie « Je pourrais te faire remarquer » (éventualité) ; si vous avez une autre intention en tête, alors suivez-là ! Mais dans mon idée, la remarque est faite en disant qu’elle est possible… Elle ne se situe pas au futur…Autrement, comme suggère Ouatitm, « je te fais remarquer », au présent, pour souligner ce que vous faites remarquer.

– Pour « signer »,  J’ai dit que je ne voulais pas… et que nous signerions tous les papiers. N’est-ce pas possible ?  oui, ça paraît logique dans votre phrase.

– Vous me confirmez bien qu’effectivement avec la concordance des temps, dans ma 3e phrase (il m’a dit que) entraîne automatiquement un conditionnel. Le futur aurait par contre été employé avec un présent, exemple : il me dit que je pourrai rester… et que je serai avec vous… mais que je devrai rester. Avec le présent : il me dit ==> si les actions se situent dans le futur, alors oui vous pouvez mettre le futur. S’il y a simultanéité, alors on met le présent (il me dit que je peux rester et que je dois…).

joelle Grand maître Répondu le 18 août 2022

1 S’il te paît ! Le bonhomme est toujours dans le hall d’accueil, je te ferais remarquer : je suis d’accord avec Joëlle, il s’agit d’une expression figée et le conditionnel est requis.

2  J’ai bien dit que je ne voulais pas être séparé de ma fille, même si cela me coûte une fortune ! Et que je signerais/signerai tous les papiers qu’il faut.
« signerais » est le futur du passé, non un conditionnel : on l’emploie si l’action est révolue au moment de l’énonciation de la phrase.
« signerai » est le futur du (système) présent : on l’emploie si l’action est à venir au moment de l’énonciation de la phrase

3 Il a dit que je pouvais rester jusqu’au tournoi… que je serai/serais)avec vous encore quelque temps, mais que pendant la préparation, je devrai/devrais rester à l’hôtel.
C’est la même chose ici. Seul le contexte décide si « être avec vous » et « devoir rester » sont des futurs du passé ou des futurs du présent.

Dans les cas 2 et 3  le choix à faire n’est pas entre deux modes : conditionnel et indicatif. On est dans tous les cas dans l’indicatif. Le choix est à faire entre deux temps de l’indicatif : deux futurs : celui du système passé (qui a la même forme que le mode conditionnel) et celui du système passé (le futur dit parfois de façon un peu obscure,  « futur simple).

Tara Grand maître Répondu le 19 août 2022

Bonjour Tara,

Merci pour tout. En fait, ce qui me gêne c’est qu’on est dans un discours rapporté dans l’exemple ci-dessous :
— J’ai bien dit que je ne voulais pas être séparé de ma fille, même si cela me coûte une fortune ! Et que je signerais (signerai) tous les papiers qu’il faut.
En fait pour moi, je mettrais « signerais » à cause de la concordance des temps dans le discours rapporté ; et « j’ai dit » me semble sous-entendu  dans « Et (j’ai dit) que je signerais tous les papiers ».

et c’est la même chose il me semble pour la phrase suivante qui est aussi un discours rapporté :

— Il a dit que je pouvais rester jusqu’au tournoi… (et il a dit) que je serai ou serais avec vous encore quelque temps, mais que pendant la préparation, (il a dit que) je devrai (devrais) rester à l’hôtel.

Est-ce que mon raisonnement est le bon ? Sinon, j’ai de gros doutes et ne vois plus où j’en suis.

Merci beaucoup de votre aide.

le 19 août 2022.

Bonjour,

Pour ma part, « je te ferai remarquer » ne peut en aucun cas être une expression figée, c’est une construction factitive ( Verbe faire + infinitif)

Ce qui prévaut pour la définition d’une expression figée c’est :

Le fait que les termes de l’expression ne soient pas modifiables, excepté le verbe qui se conjugue :
Avoir du pain sur la planche
J’ai du pain sur la planche.
Vous auriez du pain sur la planche si…

Le sens de l’expression figée doit être différent du sens produit directement par la suite des termes qui la compose.On ne peut donc pas interpréter une expression figée en analysant ses termes.
« C’est la cerise sur le gâteau » ne se réfère ni aux fruits, ni à la pâtisserie.

 

Ouatitm Grand maître Répondu le 19 août 2022

Merci à chacun de vous pour vos réponses.

En fait, ce qui me gêne c’est qu’on est dans un discours rapporté dans l’exemple ci-dessous :
— J’ai bien dit que je ne voulais pas être séparé de ma fille, même si cela me coûte une fortune ! Et que je signerais (signerai) tous les papiers qu’il faut.
En fait pour moi, je mettrais « signerais » à cause de la concordance des temps dans le discours rapporté qui appelle alors un conditionnel ; de plus « j’ai dit » me semble sous-entendu  dans « Et (j’ai dit) que je signerais tous les papiers ».

et c’est la même chose il me semble pour la phrase suivante qui est aussi un discours rapporté :

— Il a dit que je pouvais rester jusqu’au tournoi… (et il a dit) que je serai ou serais avec vous encore quelque temps, mais que pendant la préparation, (il a dit que) je devrai (devrais) rester à l’hôtel.

Est-ce que mon raisonnement est le bon ? Sinon, j’ai de gros doutes et ne vois plus où j’en suis.

Merci beaucoup de votre aide.

SandrineDC Maître Répondu le 19 août 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.