conditionnel avec du futur / se renseigner

Répondu

Bonjour,
J’ai deux questions.

1) Normalement, on emploie la concordance des temps avec « si ». Dans cette phrase, y a-t-il une exception ? Ça ne me choque pas d’utiliser du conditionnel avec du futur.
– J’aimerais savoir si vous venez

2)J’ai vu sur internet que le verbe « se renseigner » avait deux utilisations. se renseigner de quelque chose et renseigner quelque chose à quelqu’un. La deuxième utilisation me semble bizarre. Pouvez-vous me dire si la tournure de ces phrases est correcte ?
– Elles se sont renseignées pour savoir si c’était vrai (on se renseigne de quelque chose)
– Elles se sont renseigné des informations
(on renseigne quelque chose à quelqu’un)

Merci pour vos réponses

Tony Grand maître Demandé le 30 avril 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour Tony,

1) voulez-vous dire que vous pensez que vous venez aurait dû être au futur (j’aimerais savoir si vous viendrez) ? Si la question porte sur un événement à venir (demain, pour les prochaines vacances, etc.) la réponse est oui, mais ce n’est pas une question de concordance des temps, ici il s’agit juste de l’emploi du présent à valeur de futur (sujet discuté récemment). Ce n’est donc pas une exception et la phrase est correcte.

2) d’après le Petit Robert, renseigner quelque chose à quelqu’un est un régionalisme (Belgique). Je n’avais personnellement jamais rencontré cette tournure et la dernière phrase ne me semble pas correcte.

ChristianF Grand maître Répondu le 30 avril 2018

Bonjour Christian,

1) Mince, je me suis trompé de temps. En fait je voulais écrire :
– J’aimerais savoir si vous viendrez
Il me semble qu’il n’y a pas besoin de concordance des temps dans cette tournure. On peut écrire :
– J’aimerais savoir si vous venez
– J’aimerais savoir si vous viendrez
– J’aimerais savoir si vous viendriez
Est-ce correct ?

2) J’ai regardé sur crntl, il le donne des deux façons. C’est pour ça que j’ai posé la question, ça me semblait bizarre. Mais personnellement, je pense comme vous, cette tournure est peu usitée

le 30 avril 2018.

Oui, pour la question 1) les trois tournures sont tout aussi correctes et dépendent du sens. Pour y voir plus clair on peut remplacer le discours indirect par le discours direct en posant la question est-ce que… ?

Est-ce que vous venez ? (présent : là, maintenant, tout de suite ou à valeur de futur)

Est-ce que vous viendrez ? (futur simple : demain, le mois prochain…)

Est-ce que vous viendriez ? (conditionnel : dans l’hypothèse, l’éventualité ou…)

le 30 avril 2018.

Merci pour votre astuce Christian, je m’en souviendrai ! 🙂

le 30 avril 2018.

Rien à dire sur les réponses.
Mais voilà que la fameuse loi de Skitt a encore frappé : dans l’éventualité
Aaaaah, étourderie quand tu nous tiens !

le 30 avril 2018.

Bien vu, Clic. Mais ici ce n’était pas précisément la loi de Skitt car je n’étais pas moi-même en train de relever une faute dans le message de quelqu’un d’autre.

Si vous voulez, on va rectifier ça a posteriori : Tony, pour désigner les temps et les modes, on utilise traditionnellement l’article défini : le présent, le futur, le subjonctif, le passif (et non du futur, du conditionnel…).

Voilà, maintenant c’est bien la loi de Skitt… 😉

le 30 avril 2018.

Aïe aïe aïe, heureusement que vous êtes tolérant !
Je m’avais encore gouru !

le 30 avril 2018.

Bonjour.

Deux remarques : on se renseigne sur quelque chose et non pas de quelque chose.

Ensuite, j’ai eu beau décortiquer l’article de Trésor, je n’ai pas trouvé la mention que vous indiquez. De toute façon, la formulation Elles se sont renseigné des informations est fautive : se renseigner n’est pas pronominal réfléchi – se renseigner ne signifie pas renseigner soi-même mais recueillir des informations.  Dans le sens que vous souhaitez, il faudrait éviter ce verbe et mettre, par exemple : Elles se sont fourni des informations.

On peut renseigner quelqu’un, on ne peut pas renseigner quelque chose. Par exemple, la tournure renseigner un formulaire est, selon l’Académie en tout cas, fautive. Voir ici.
À la forme pronominale, on se renseigne sur quelque choseon se renseigne auprès de quelqu’un, la combinaison des deux étant évidemment possible.

jbambaggi Grand maître Répondu le 30 avril 2018

Bonjour Jbambaggi,
J’avais lu cette phrase dans le crntl, concernant « se renseigner » :
« Donner, fournir à quelqu’un des indications, des éclaircissements sur ce qu’il désire savoir d’une personne ou d’une chose. »
Je l’ai prise dans le sens renseigner quelque chose à quelqu’un. J’ai mal compris alors ..
Je vous remercie pour votre recherche et pour l’article de l’Académie 🙂

le 30 avril 2018.

De toute façon, on dit renseigner quelqu’un sur quelque chose, ou à propos de quelque chose. Mais on ne dit pas renseigner quelque chose à quelqu’un.

le 30 avril 2018.

Bonjour jbambaggi, ainsi que je l’ai mentionné dans ma réponse à Tony, le Petit Robert (et aussi le Petit Larousse) donne(nt) bel et bien la forme renseigner quelque chose à quelqu’un, employée en Belgique.

le 30 avril 2018.

Bonjour ChristianF. Je n’ai rien trouvé dans les éditions auxquelles j’ai accès du Petit Larousse et du Petit Robert, mais cela n’a rien d’étonnant, la première est la version électronique en ligne et la seconde est tout à fait ancienne (ma version électronique a refusé de me suivre sur Mac…). Ainsi, je suis convaincu que vous avez trouvé ce que vous indiquez, d’autant que des sites spécialisés mentionnent cet emploi en Belgique (et même dans le Nord et l’Est de la France).

Cela dit… l’Académie affirme :

Le 02 mai 2013

Emplois fautifs

Même si le verbe renseigner s’est employé à la fin du Moyen Âge avec le sens de « porter en compte une somme, l’assigner à quelque emploi », il ne se construit plus depuis fort longtemps qu’avec un nom de personne comme complément : on renseigne quelqu’un sur une autre personne ou sur une chose.

Mais une fâcheuse tendance semble se répandre aujourd’hui, qui consiste à employer renseigner avec pour complément un nom comme formulaire, document, fiche, etc. Sans doute cet usage provient-il d’une volonté d’abréger des périphrases comme donner ou fournir des renseignements, remplir une fiche de renseignements. Pourquoi ne pas continuer à employer, plutôt que renseigner, des verbes qui convenaient parfaitement comme compléter ou remplir ? (Le passage souligné l’a été par moi.)

Comme vous me l’aviez fait remarquer à juste titre dans un autre fil, à propos d’un autre emploi transitif (tomber), il convient d’indiquer des usages qui ne feront pas tiquer trop de lecteurs. On peut signaler un usage local, c’est intéressant (en tout cas, cela m’a intéressé), mais il n’en reste pas moins que renseigner quelque chose à quelqu’un est, en général, considéré comme fautif.

le 30 avril 2018.

Justement Jbambaggi, je suis dans l’Est de la France, pour ça que j’étais persuadé d’avoir déjà entendu « renseigner quelque chose à quelqu’un » 🙂

le 30 avril 2018.

Je trouve que la tournure « Elles se sont fourni des informations » est curieuse. La forme pronominale sied assez peu dans ce cas me semble-t-il, ou alors il faudrait ajouter : « réciproquement » ou « mutuellement ».
Si on veut garder une forme pronominale, on pourrait dire : « Elles se sont enquis des informations » mais il faudrait une suite, par exemple « … des informations nécessaires ».
Mais plus justement, je pense que la formulation devrait plutôt être : « Elles ont cherché/trouvé des informations (en ajoutant par exemple : à ce sujet)« .
Tout cela dépend, comme souvent, du contexte.

Clic Grand maître Répondu le 30 avril 2018

Elles se sont enquises… 😛

le 30 avril 2018.

Là, je ne suis plus (du verbe suivre). Pourquoi faut-il accorder le PP  de enquérir ? Quelle différence avec celui de fournir ?
La bergère est perdue…

le 30 avril 2018.

Parce que s’enquérir est un verbe « essentiellement pronominal » (le verbe enquérir n’existe pas) donc son participe passé s’accorde avec le sujet. Vous trouverez plus d’informations ici (ainsi qu’une liste de verbes essentiellement pronominaux).

le 30 avril 2018.

Merci pour votre réponse.
Il faut que je planche sur tout ça car la différence avec « fournir » m’échappe encore.

le 30 avril 2018.

Je vois que tout le monde fait des fautes finalement Clic, vous vous moquiez de moi la dernière fois ! 🙂

le 30 avril 2018.

Non non Tony, je ne me moquais pas de vous, je ne me le permettrais pas. Je vous suggérais juste de faire attention à l’orthographe et la syntaxe de vos questions. Et je vois que vous y êtes beaucoup plus attentif. Cela aide tout le monde et c’est très bien.

le 1 mai 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.