Concordance des temps (relative et subordonnée)

Bonjour,
J’hésite un peu (beaucoup) sur la concordance des temps… Il y a quelques phrases qui me font douter.

Je ne pensais pas qu’un tel mélange d’émotions soit possible.
J’ai lu que lorsque la principale était à l’imparfait, il fallait mettre soit au plus-que-parfait, imparfait ou conditionnel, mais j’ai également lu que lorsqu’on avait affaire au verbe penser (négation), il fallait mettre au subjonctif. Du coup, que dois-je choisir ? Quelle règle suivre ? Je suis un peu perdue là !J’ai également du mal à savoir si je dois utiliser « aie » ou « a » . Exemple : J’ai du mal à croire qu’il ait changer. / C’est peut-être la seule chose qu’il a / La seule peur que j’aie…

Grace à vous, j’ai enfin compris pour le participe passé (alors merci beaucoup) 🙂 La concordance des temps est la dernière chose où j’ai vraiment du mal ^^

Bonne journée et bon week-end 😀

Dily Membre actif Demandé le 29 mai 2021 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Merci beaucoup 🙂

Dily Membre actif Répondu le 1 juin 2021

Je ne pensais pas qu’un tel mélange d’émotions soit possible.

il existe plusieurs possibilités :
– Je ne pensais pas qu’un tel mélange d’émotions fût possible.
– Je ne pensais pas qu’un tel mélange d’émotions soit possible.
Le subjonctif ajoute un degré de doute, moins marqué dans les phrases à l’indicatif :
– Je ne pensais pas qu’un tel mélange d’émotions était possible.
– Je ne pensais pas qu’un tel mélange d’émotions est possible.

Le choix entre présent et l’imparfait (du subjonctif ou de l’indicatif) : le fait est ou non traité comme une vérité générale.

Pas très simple mais c’est une question de nuances.

Tara Grand maître Répondu le 29 mai 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.