Concordance des temps récit au présent

Bonjour !

J’écris mon roman intégralement au présent.
Or, j’ai une scène où le personnage principal se remémore un souvenir passé.
On m’a dit d’utiliser alors le passé simple mais le passé composé me paraît plus naturel. Seulement, si j’utilise ce temps, on m’a dit de ne pas utiliser l’imparfait (ce que je fais également)

Une idée du temps à utiliser ?

Je vous mets l’extrait dessous :

« Nous étions au réfectoire, j’étais accompagné de mes amis. Je me suis levé, mon plateau en main, et je ne l’ai pas vue. Je suis alors entré en collision avec elle. « 

Lacrystal Débutant Demandé 4 jours auparavant dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Bonjour,
« Nous étions au réfectoire, j’étais accompagné de mes amis. Je me suis levé, mon plateau en main, et je ne l’ai pas vue. Je suis alors entré en collision avec elle. »
Rien n’est au présent ici. Je ne comprends pas trop ce que vous cherchez. Pour moi, les temps de cette phrase sont corrects, mais dans le passé.
Au présent, cela donnerait :
[Machin] se remémore la scène et raconte :
« Nous sommes au réfectoire, je suis avec des amis (cela suffit). Je me lève, mon plateau en main, et je ne la vois pas. J’entre alors en collision avec elle. »
(des amis sont forcément ceux du narrateur)

Cdlt

Catbaloo Grand maître Répondu 4 jours auparavant

Si vous avez décidé de relever le défi d’écrire tout votre roman au présent, vous ne pouvez pas y insérer du passé. Il faut vous débrouiller pour que les événements du passé soient racontés eux aussi au présent. Enfin, c’est ce qu’il me semble. D’où ma proposition…

4 jours auparavant.

Bonjour, en effet, cet extrait est un souvenir au passé, le reste de ma narration se déroule au présent.
En gros, j’ai ça :

« Un sourire aux lèvres, je la suis du regard tandis qu’elle disparait dans l’appartement d’en face en claquant la porte.
[…]
Nous étions au réfectoire, j’étais accompagné de mes amis. Je me suis levé, mon plateau en main, et je ne l’ai pas vue. Je suis alors entré en collision avec elle.  »

La première partie est ma narration normale et ma deuxième partie est lorsque le personnage se remémore un souvenir

Lacrystal Débutant Répondu 4 jours auparavant

Si le narrateur est « je », vous pouvez écrire :
Je me souviens. Nous sommes au réfectoire, …., elle.
Si c’est une autre personne,
Cela lui revient maintenant. Il est au réfectoire, avec des amis. Il se lève, son plateau en main, et il ne la voit pas. Il entre alors en collision avec elle.
Ce sont des exemples de manières de raconter au présent des souvenirs, des actions passées.
Bon courage !

4 jours auparavant.

Je ne vois pas ce qui empêche d’utiliser l’imparfait avec le passé composé. C’est un usage très banal : dans votre texte, l’imparfait permet de planter le décor, le passé composé (ou le passé simple) permet de faire progresser la situation.

marcel1 Grand maître Répondu 4 jours auparavant

Si, dans un récit au système du présent, votre personnage se remémore une scène du passé, vous pouvez, et c’est même très normal, utiliser une alternance de passé composé et d’imparfait. Le passé composé tient souvent le rôle du passé simple, surtout à l’oral ou bien quand on ne veut pas « couper » le retour dans le passé du présent des personnages.

Les temps sont faits pour qu’on les emploie.
Marcel vous a donné les valeurs de l’imparfait et du passé simple ou du passé composé.
Et quand vous reprenez le cours de votre récit, vous reprenez en même temps le présent.
Il est possible que vous ou vos personnages  ayez besoin à un moment ou à un autre, de vous projeter dans l’avenir : vous emploierez alors les temps du futur.

Tara Grand maître Répondu 4 jours auparavant
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.