Concordance des temps et présent de vérité générale

Bonjour à tous et à toutes.
J’ai une question qui me triture la tête depuis des années et le temps est venu pour moi de vous la poser :
Alors voilà, dans un récit au passé, imparfait en général, que faut-il faire quand on arrive sur une vérité générale ou bien quelque chose qui, sans être toujours vrai, l’est en tout cas encore au moment où on parle ? Doit-on alors suivre la concordance des temps et conserver absolument le passé ou bien peut-on  mettre le présent de vérité générale ?

Exemple : « Cet homme qui n’était plus un enfant, mais bien un homme adulte, ne savait pas ce qu’étaient (que sont ?) les menstruations. »

Anouck Amateur éclairé Demandé le 11 mars 2019 dans Conjugaison
Ajouter un commentaire
1 réponse(s)
 

Dans votre phrase, il faut laisser ce qu’étaient les menstruations pour la concordance des temps.
Toutefois, il ne s’agit pas d’un présent de vérité générale.
Le présent de vérité générale sert à énoncer un fait véritable et vérifiable quel que soit le moment :
– l’eau bout à 100 degrés

joelle Grand maître Répondu le 11 mars 2019
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.