Concordance des temps

Bonjour, je suis en train de faire des exercices sur la concordance des temps et j’ai quelques doutes concernant les phrases suivantes et notamment sur les temps (accents circonflexes) employés dans les subordonnées. J’ai besoin  de vos suggestions :

– Je ne pensais pas qu’il fît si froid.

– On fit partout qu’il fît très froid cette année-là.

– Il fit une grimace si bien que l’enfant rit.

– Il fit une grimace pour que l’enfant rit.

– Il parlait avant qu’il sut marcher.

– Il devint sombre dès qu’il sut le classement.

– Quand il eut demandé il l’obtint.

– Quand il l’eut demandé, il ne l’aurait pas eu.

merci, bonne journée.

Patmos Érudit Demandé le 28 février 2022 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Merci pour toutes ces réponses.

Belle journée.

Patmos Érudit Répondu le 28 février 2022

Merci beaucoup.

Bonjour, encore des petits doutes :

Il est évident que la planète est (ou soit) devenue un village.

Nous n’affirmons pas que cette décision soit (ou est) la meilleure.

Merci

Patmos Érudit Répondu le 1 mars 2022

Il est évident : indicatif
Nous n’affirmons pas que cette décision soit : subj. avec un verbe d’opinion à la forme négative

le 1 mars 2022.

Merci beaucoup.

Bonjour, encore des petits doutes :

Il est évident que la planète est (ou soit) devenue un village.

Nous n’affirmons pas que cette décision soit (ou est) la meilleure.

Merci

Patmos Érudit Répondu le 2 mars 2022

qu’il fît / qu’il eût, qu’il sût : on met l’accent circonflexe car il s’agit de l’imparfait du subj.
Ce temps/mode est de rigueur quand le verbe de la principal appelle le subj. et qu’il est au passé.
Donc, le problème est celui de l’emploi du subj. .

Je ne pensais pas qu’il fît si froid.(OK : subj. avec verbe « penser »)

– On dit partout qu’il fît très froid cette année-là. OK : indicatif (fait)

– Il fit une grimace si bien que l’enfant rit. (OK indicatif)

– Il fit une grimace pour que l’enfant rie : subj. obligatoire avec pour que

– Il parlait avant qu’il sût marcher. subj. ou mieux : avant de savoir marcher. Le sujet est le même, pas de subordonnée.

– Il devint sombre dès qu’il sut le classement. OK indicatif

– Quand il eut demandé,  il l’obtint. indicatif (passé antérieur)

– Quand il l’eût demandé, il ne l’aurait pas eu. Conditionnel passé 2e forme

joelle Grand maître Répondu le 28 février 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.