Concordance des temps

Bonjour,

je corrige actuellement un manuscrit et je bute sur la concordance des temps. La phrase qui me pose problème est:

« Il trembla à l’idée que parallèlement à ce double piège, une autre équipe « être »  à l’heure actuelle en Suède, dans sa maison, malmenant Sarah. »

Je vois bien la notion de simultanéité avec « parallèlement » et « à l’heure actuelle » ainsi que  l’emploi du passé simple dans la proposition principale. D’après mes recherches je devrais  employer du subjonctif imparfait ( sauf erreur de ma part ) mais je trouve que ça sonne mal…
Le subjonctif présent est-il totalement contre-indiqué?

Merci d’avance pour vos éclaircissements.

joplaya Débutant Demandé le 23 janvier 2021 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Merci beaucoup pour cette réponse claire et  rapide .. J’espère ne pas abuser avec une autre question mais puisque le thème est le même j’en profite :

« Tu ne peux pas faire le trajet avec moi tout le long ( donc fait avéré avec certitude ). Tu auras froid et ce sera épuisant pour toi, d’autant que pour que ce soit supportable je devrais aller beaucoup moins vite que si j’étais seul. »

Les options que je vois sont:

– Tu auras froid, ce sera épuisant… je devrai aller moins vite que si je suis seul.
– Tu auras froid, ce sera épuisant…je devrai aller moins vite que si j’étais seul.
– Tu aurais froid, ce serait épuisant…je devrais aller moins vite que si j’étais seul.
– Tu aurais froid, ce serait épuisant…je devrais aller moins vite que si je suis seul.

En prenant en compte la phrase précédente selon laquelle ce trajet ne peut en aucun cas se faire, quel est le meilleur choix? J’en ai même peut-être oublié, à force de les retourner dans ma tête ça n’a plus de sens. Personnellement j’hésite entre les deux dernières mais plus je réfléchis plus je doute…

joplaya Débutant Répondu le 23 janvier 2021

Concernant le choix entre futur et conditionnel : vous choisissez selon le degré de certitude que vous désirez donner.
Pour l’imparfait du dernier verbe, en revanche, vous n’avez pas le choix. Il est nécessaire. Sa valeur n’est pas temporelle mais modale ; c’est à dire qu’il ne situe pas le fait dans le passé mais exprime une hypothèse.

Tu ne peux pas faire le trajet avec moi tout le long . Tu auras froid et ce sera épuisant pour toi, d’autant que pour que ce soit supportable je devrais/devrai aller beaucoup moins vite que si j’étais seul. 

Tara Grand maître Répondu le 23 janvier 2021

Merci beaucoup!
C’est très clair, je vois bien le raisonnement… et ça coule de source maintenant que j’ai la réponse sous les yeux.

joplaya Débutant Répondu le 23 janvier 2021

Personnellement je trouve cohérent de ne pas forcément employer l’imparfait du subjonctif dans ce cas.
L’usage du subjonctif présent est parfaitement toléré désormais :
Il trembla à l’idée qu’une autre équipe soit, à l’heure actuelle, en Suède, en train de la malmener. 

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 23 janvier 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.