Concordance des temps

Bonjour,

J’ai un énorme doute concernant cette phrase. Y a-t-il un problème de concordance des temps ou le conditionnel du verbe devoir est-il correct?

Le professeur que je voudrais bien avoir devrait être gentil.

En vous remerciant,
Céline

CCC3CCC Débutant Demandé le 8 septembre 2020 dans Conjugaison
4 réponse(s)
 

Le semi-auxiliaire devoir peut porter l’idée de doute, ou d’hypothèse.

Le professeur que je voudrais bien avoir doit être gentil = est peut-être gentil
Le professeur que je voudrais bien avoir devrait être gentil = serait peut-être gentil
L’emploi du conditionnel ajoute un degré de doute à l’idée de la gentillesse du professeur.

Mais il peut marquer aussi la nécessité mais alors ce n’est pas une relative qui convient car il y a une relation logique de cause à effet:
Si vous voulez employer devoir dans le sens de il est nécessaire que :
Pour que je veuille bien avoir ce prof il doit être gentil = il faut qu’il soit gentil
Pour que je veuille  avoir ce prof il devrait être gentil = il faudrait qu’il soit gentil

Comme vous le voyez la formulation de votre phrase est ambigüe. On ne sait pas quel sens vous donnez au semi auxiliaire devoir. et c’est ce qui vous gêne et gêne vos lecteurs. Vous auriez donc intérêt à formuler les choses autrement:
Ce professeur que j’aimerais bien avoir semble être gentil  : avec un autre semi auxiliaire
Je voudrais bien avoir un professeur qui soit/serait gentil :
une autre construction

A vous de choisir selon le sens qui vous convient.

Tara Grand maître Répondu le 9 septembre 2020

Je ne pense pas qu’il y ait un problème de concordance des temps ; c’est peut-être un problème d’expression et notamment d’utilisation du conditionnel.
Le professeur devrait être gentil : c’est une hypothèse ; Ce film devrait être intéressant – j’ai toutes les raisons de le penser, mais je suis prudente.
Aussi, je voudrais bien l’avoir, le voir.
Si c’est cela que vous souhaitez exprimer, alors le conditionnel est correct.
Pour l’incise de la subordonnée relative, pourquoi pas ? avec « que je voudrais bien avoir« , vous donnez une précision sur le professeur.
Votre phrase n’est pas incorrecte si c’est ce que vous voulez exprimer. Il reste que quelque chose me chiffonne : les deux conditionnels à la suite peut-être ou le lien de cause à effet qui n’est pas évidemment marqué.
Je souhaite(rais)  avoir ce professeur qui – selon moi – doit / devrait être très gentil. 

joelle Grand maître Répondu le 8 septembre 2020

Bonjour Céline,

La phrase ne me parait pas très naturelle. Cela étant, il me semble que selon le sens on aura devoir au conditionnel ou au futur.

I – émission d’un souhait sur « avoir » ce prof, prof présent, réel, identifié parmi d’autres profs également présents réels, identifiés + émission d’une hypothèse sur sa gentillesse

J’ai le choix entre plusieurs professeurs, et il y en a un que je voudrais bien avoir = conditionnel de souhait.
Je pense, je suppose que ce prof est gentil = conditionnel d’hypothèse.

 

II – émission d’un souhait sur avoir un prof hypothétique

Il y a deux niveaux de projection. Une projection dans le souhaité (1) et une projection dans le réel (2).

1) Le désir d’avoir un prof non encore « réalisé », non présent, non identifié : je voudrais bien avoir un professeur = conditionnel qui indique le souhait.
2) La caractéristique du professeur : si mon souhait se réalise, ce professeur devra être gentil = indicatif puisque cette caractéristique n’est présentée ni comme hypothétique, ni comme souhaitable, mais comme effective ; et futur puisqu’on parle de quelque chose d’encore à venir.

 

Bon je ne suis pas sûr d’avoir été très clair, n’hésite pas à demander des clarifications.

phil-en-trope Grand maître Répondu le 8 septembre 2020

Bonjour à tous!

J’ai honte de répondre si tard! Je vous remercie tous pour la rapidité et la précision de vos réponses!

Cordialement,
Céline

CCC3CCC Débutant Répondu le 22 septembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.