concordance des temps

Bonsoir,

la concordance des temps est-elle correcte ?

« A quel moment perdions nous tout ce que nous avions donné ? » ou
A quel moment nous perdimes tout ce que nous avions donné ? ou ?

je suis un peu perdue dans les concordances de temps !

merci pour votre aide,
Virginie

VirginieK Grand maître Demandé le 21 juin 2019 dans Conjugaison

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

5 réponse(s)
 

A quel moment avons-nous perdu tout ce que nous avions misé ?
Je ne vois pas comment on peut perdre ce que l’on a donné…

avons-nous perdu : passé composé (PC).
nous avions misé  : plus-que-parfait pour des actions passées antérieures à l’action au PC

joelle Grand maître Répondu le 21 juin 2019

je ne peux pas mettre au passé composé car c’est pour de la poésie…
Merci pour votre aide

VirginieK Grand maître Répondu le 22 juin 2019

La poésie s’écrit à tous les temps, je ne vois pas pourquoi le passé composé serait interdit. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?
L’important est que cela se lise et se comprenne aisément. Inutile d’utiliser un style ampoulé ou emphatique pour une langue poétique, au contraire.

Quoi qu’il en soit, une bonne orthographe est impérative :
Accent sur une majuscule « À« .
Trait d’union entre le verbe et son sujet dans une tournure inversée : « Perdions-nous« .

De plus, dans le langage de djeuns on a tendance à dire « J’ai tout donné  « . C’est une tournure populaire, employée à l’oral.
Mais en littérature ou en poésie, c’est inapproprié.

Ma suggestion :
À quel moment avons-nous perdu tout ce que nous avions investi / produit / récolté ?

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 22 juin 2019

A quel moment perdions nous tout ce que nous avions  misé?
A quel moment perdîmes-nous tout ce que nous avions misé?

Il y a déjà un choix à faire entre ces deux temps.
L’imparfait (perdions) considère le procès (pour simplifier : l’action) dans son déroulement.
Le passé-simple le considère comme achevé.
Les deux sont possibles.
Le deuxième verbe  qui désigne une action antérieure : miser (ayant eu lieu avant) au premier : perdre, se met au plus que parfait, comme vous l’avez fait. Le plus que parfait est le temps qui marque l’antériorité lorsque le texte est au passé.

Tara Grand maître Répondu le 22 juin 2019

Ah merci car dans le contexte (poème) je ne peux pas utiliser le passé composé… et j’hésitais à utiliser « perdimes-nous » … Mais si c’est possible, c’est parfait.

le 22 juin 2019.

Remarque : pour le verbe « perdre » ici, le passé simple est plus attendu que l’imparfait et il peut en effet, être remplacé par le passé-composé qui est d’usage à l’oral  notamment.

Tara Grand maître Répondu le 22 juin 2019
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.